Accueil POLITIQUE Rencontre Gbagbo-Bédié : Ouattara se prononce enfin

Rencontre Gbagbo-Bédié : Ouattara se prononce enfin

ALLIANCE GBABO ET BEDIE – Il y’a une semaine, les deux anciens dirigeants scellaient leur union à travers de chaudes retrouvailles à Bruxelles. Cette rencontre historique entre les deux ex-présidents de la Côte d’Ivoire devrait aboutir à la naissance d’une plateforme de l’opposition contre le pouvoir en place. Interrogé sur cette alliance qui se profile à l’horizon, la réponse de Ouattara a surpris plus d’un.

Après son divorce avec Ouattara Alassane, Henri Konan Bédié se cherche de nouveaux alliés avant de se lancer à la conquête du pouvoir avec le PDCI RDA. Et avant la tenue du prochain scrutin, le patron du Pdci pourrait s’assurer le soutien de son ancien adversaire politique, l’ex-dirigeant Laurent Gbagbo. Actuellement en Belgique après son acquittement sous conditions, il a reçu il y’a environ une semaine le chef du parti démocratique de Côte d’Ivoire. Selon les bruits qui courent, l’actuel président ivoirien aurait tenté des manœuvres pour empêcher ces retrouvailles entre les deux dinosaures de la politique ivoirienne. A la veille de la célébration du 59e anniversaire de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara s’est officiellement prononcé sur cette visite à Bruxelles.

La rencontre entre Gbagbo et Bédié à Bruxelles constituait une étape importante dans le processus de rapprochement entre les deux personnalités. Après son divorce avec le Rhdp, le chef du PDCI est allé à la rencontre de son ancien adversaire, l’ex-pensionnaire de la Haye, actuellement en Belgique, dans l’attente de son acquittement définitif où de son éventuelle condamnation, en cas de poursuite de son procès à la CPI. Selon une information transmise exclusivement par Jeune Afrique, Alassane Ouattara aurait tout mis en œuvre pour empêcher la rencontre des deux anciens chefs d’Etats : «Nous relatons notamment, qu’après sa récente rupture avec Henri Konan Bédié, qui n’a pas souhaité rejoindre le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Alassane Ouattara avait juré que ces retrouvailles « n’auraient pas lieu » et que son camp « a tout entrepris pour les empêcher. » Selon nos informations, différentes personnes disant agir pour le compte du président ivoirien sont intervenues en ce sens.», explique le média. Et le quotidien revient à la charge avec de nouvelles révélations du dirigeant ivoirien qui dément cette fois son ingérence dans la rencontre entre Gbagbo et son ainé Bédié à Bruxelles : «Quand deux Ivoiriens se rencontrent, ce n’est pas mon problème. Les gens peuvent se voir où ils veulent et quand ils veulent, ce n’est pas mon affaire. Je ne suis jamais intervenu…Ce n’est pas ma manière de faire de la politique. Mon problème, ce n’est pas cela, c’est de faire venir des investisseurs en Côte d’Ivoire et d’améliorer la vie de mes concitoyens». Durant son interview accordée à la chaine nationale la veille du 59e anniversaire du pays, le chef de l’Etat a indiqué qu’il n’avait aucun problème avec l’ancien pensionnaire de la Haye.

> Lire aussi  Jean-Louis Billon : «aucun compromis ne fera disparaitre le PDCI»

Ouattara à propos de la plateforme Bédié-Gbagbo

«Moi, je me suis réconcilié avec le président Henri Konan Bédié. Tout le monde sait ce qu’il m’a fait. Avec Laurent Gbagbo, je n’ai jamais eu de problèmes personnels. Il y a eu des élections, on sait tous ce qui s’est passé. Ils n’ont pas dit qu’ils font une plateforme contre le candidat du RHDP. C’est très bien qu’ils se rencontrent…Si maintenant Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, je sais ce qu’ils pensent l’un de l’autre, se réconcilient, c’est une très bonne chose», a fait savoir le président ivoirien, en réponse à ceux qui le soupçonnent d’ingérence dans la rencontre entre les deux personnalités politiques. Une alliance Bédié Gbagbo en 2020 pourrait donner du fil à retordre au RHDP parti unifié.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.