Accueil POLITIQUE Abinan Kouakou dévoile les raisons de son soutien à Ouattara

Abinan Kouakou dévoile les raisons de son soutien à Ouattara

Adhésion au RHDP – A l’instar de nombreux cadres du PDCI RDA, Pascal Abinan Kouakou avait décidé l’année dernière de rejoindre le camp du parti unifié. Cette défection, même si elle est minimisée par le parti d’Henri Konan Bédié, reste cependant une bataille de gagnée par le pouvoir en place. Parmi les explications fournies par le PDCI de Bédié pour justifier les départs en masse de ses cadres, le chantage, les pressions, mais surtout une volonté de certains cadres de son parti à vouloir garder leurs privilèges actuels avec le gouvernement. A l’instar de nombreux anciens collaborateurs de Bédié, le ministre ivoirien Pascal Abinan Kouakou a dévoilé au grand public les raisons de son engagement aux côtés du président ivoirien Ouattara Alassane. Et selon le ministre, ce n’est guère pour conserver leurs fauteuils ministériels.

Avec la mise en place du RHDP, le parti démocratique de Côte d’Ivoire dirigé par Henri Konan Bédié a perdu plusieurs cadres ayant choisi de s’engager aux côtés du président actuel. Considéré comme le numéro 2 au Pdci par le passé, Daniel Kablan Duncan a choisi de s’engager en faveur du parti unifié mis en place l’année dernière, formation politique qui a tenu son premier congrès en début d’année. Patrick Achi, Aka Ahouélé, Amédée Kouakou, la liste des proches de Bédié qui ont décidé de suivre Ouattara est longue. Et ce n’est pas pour de l’argent, ou encore pour conserver leurs postes que ces derniers ont décidé de s’engager en faveur du parti unifié. Pour Pascal Abinan Kouakou, le président ivoirien, en arrivant au pouvoir, a décidé de mettre son expérience au service de son pays, raison pour laquelle lui et d’autres responsables ont opté pour l’adhésion au sein du parti unifié.

Le ministre Pascal Abinan Kouakou fait partie de la longue liste des cadres Pdci qui ont décidé de s’engager au RHDP l’année dernière, lors de la clarification des positions. Dans le camp Bédié, on évoque plusieurs motifs pour justifier ces départs massifs de cadres vers le parti unifié de Ouattara. Parmi les explications données entre autres, le chantage et les pressions dont seraient victimes certains cadres de l’administration qui soutiennent le Pdci. Dans le camp de Bédié on justifie aussi ces départs massifs par une volonté de ces cadres à préserver leurs privilèges avec le pouvoir en place. Revenant sur les raisons de son adhésion au parti unifié, Pascal Abinan Kouakou a mis un terme à la polémique selon laquelle il n’aurait pas rejoint le camp de Ouattara par conviction, mais plutôt pour défendre ses propres intérêts : «Ouattara, si c’était pour chercher l’argent, il ne serait pas venu à ce poste, il a signé sur les billets de banque. N’ayez pas honte de vous afficher RHDP. En politique, c’est l’engagement et la détermination. Nous sommes au RHDP pour travailler et non pour manger. Quand on a quelqu’un qui est connu dans le monde, qui a un carnet d’adresses fourni et qui est écouté par les investisseurs, je ne sais pas ce qu’on cherche encore. Ce que l’extérieur nous reproche, c’est d’avoir des dirigeants qui ne pensent qu’à eux.», rapporte Pascal Abinan Kouakou. Contrairement à certains dirigeants africains qui viendraient au pouvoir pour leurs propres intérêts, le ministre estime que le président Ouattara n’a pas accédé au fauteuil présidentiel pour l’amour de l’argent ou des privilèges.

> Lire aussi  Côte d’Ivoire : retour d’une centaine d’exilés politiques

Abinan couvre Ouattara d’éloges

«En 8 ans, vous avez vu. Le Président Alassane Ouattara, si c’était pour chercher l’argent, il ne serait pas venu à ce poste. Quelqu’un qui a signé sur les billets de banque, après le Fmi. C’est eux qui dominent. Il a donc eu assez d’argent. Il est venu se mettre au service de ce pays pour faire venir les investisseurs pour développer la Côte d’Ivoire. Et c’est ce que nous vivons.  En 8 ans, je ne sais pas qui d’entre vous ici, peut dire le contraire. A moins d’être de mauvaise foi. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est en chantier partout.», a confié le ministre ivoirien il y’a quelques jours.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.