Accueil POLITIQUE Goudron biodégradable : Adjoumani tacle Bédié

Goudron biodégradable : Adjoumani tacle Bédié

route cotedivoire news

Meeting de Yamoussoukro – démonstration de force réussie par le PDCI Rda ce week-end dans la capitale politique de Côte d’Ivoire, à l’occasion d’une journée d’hommage au président fondateur du parti, premier chef d’Etat de la Côte d’Ivoire. Comme on pouvait s’y attendre, Henri Konan Bédié a saisi l’occasion pour attaquer une nouvelle fois le régime actuel. Après la polémique suscitée par les révélations du sphinx de Daoukro sur la question de l’orpaillage clandestin et de l’ivoirité, Bédié a alimenté la polémique sur les différents projets de bitume des voix sur toute l’étendue du pays. Pour le chef du Pdci, probable candidat à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire, le gouvernement aurait revêtu plusieurs voix avec du goudron biodégradable, des critiques qui n’ont pas échappé au porte-parole du RHDP, Kobenan Kouassi Adjoumani. Le ministre de l’agriculture, transfuge du Pdci, n’a pas mis du temps à répondre à Bédié.

La ville de Yamoussoukro était l’objet de toutes les attentions il y’a quelques jours, à l’occasion de la cérémonie d’hommage organisée en l’honneur de Félix Houpohouët Boigny, le premier président de la République de Côte d’Ivoire. La vedette de cette grande cérémonie était sans surprise l’actuel président du Pdci Rda, Henri Konan Bédié. Plébiscité comme candidat par certains membres de son parti, le sphinx de Daoukro n’a pas manqué l’occasion de s’attaquer au régime qu’il avait soutenu depuis 2010 contre Laurent Gbagbo à la présidentielle. L’affaire du goudron biodégradable évoquée par le sphinx de Daoukro a suscité de nombreuses réactions dans le camp du RHDP. Réagissant aux propos de Bédié, Kobenan Kouassi Adjoumani a salué le maniement ‘‘à la perfection l’art du reniement’’.

Les réactions politiques s’enchainent après les révélations d’Henri Konan Bédié sur le goudron biodégradable qu’utiliserait le pouvoir en place pour le bitume des grandes voies. Après avoir condamné les propos du patron du Pdci, le porte-parole du RHDP a appelé le sphinx de Daoukro à cultiver la sagesse dans ses déclarations, d’autant plus que le pays tend vers des élections présidentielles : «J’ai écouté avec beaucoup de surprise certains propos du président du PDCI tenus à Yamoussoukro, ce samedi 19 octobre 2019. Je note tout simplement qu’il manie à la perfection l’art du reniement. Je voudrais juste partager avec lui ces quelques interrogations relativement au prétendu goudron qu’il qualifie de biodégradable… Non ! Il faut que le sérieux et la responsabilité habitent le PDCI et son chef en toutes circonstances. La paix dans notre pays en dépend. Car, la paix comme le dit celui dont M.Bédié se réclame pompeusement l’héritier , n’est pas un vain mot mais un comportement.», a révélé le porte-parole du parti unifié. Pour l’heure, aucun communiqué officiel du RHDP suite à ses nouvelles révélations du patron du Pdci sur le revêtement des bitumes en Côte d’Ivoire avec du goudron qu’il qualifie de biodégradable. Ple ministre s’étonne d’ailleurs des propos de Bédié : «La couche de bitume qui recouvre le pont HKB qui vaut à lui seul deux mandats présidentiels à son réalisateur, selon les propres termes de M. Bédié, est-elle biodégradable ?  Le bitume qui a changé le visage de Daoukro grâce au Président Alassane Ouattara, est-il aussi biodégradable ?  Comment le Président Bédié peut-il accepter du bitume biodégradable dans les rues de sa résidence à Daoukro ?  Enfin, que dire du bitume qu’il a emprunté pour se rendre à Yamoussoukro ce week-end ? Est-ce aussi du biodégradable ?».

Doumbia Major s’y met

Bien qu’il soit dans l’opposition officiellement, Doumbia Major n’a pas manqué de condamner les propos de Bédié sur les goudrons utilisés par le pouvoir en place pour revêtir les grandes voies : «Il faut montrer à Bédié qui parle de bitume biodégradable, les images de la côtière, le seul bitume qu’il a fait mettre sur une route et il nous dira s’il a fait mieux en matière de construction de routes, (en qualité et en quantité) que ceux qu’il critique.  Lui qui est allé jusqu’à fait surfacturer des ampoules et des lampes tempêtes pour détourner l’aide de 18 milliards de l’Union Européenne, en complicité avec son acolyte Guykahue est très mal placé, pour parler de détournement de fonds publics.», a déclaré le président du CPR.

> Lire aussi  Charles Blé Goudé tacle certains ‘‘amis’’ de Laurent Gbagbo

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.