Accueil POLITIQUE Le suppléant de Guikahué dément son adhésion au RHDP

Le suppléant de Guikahué dément son adhésion au RHDP

Adhésion au RHDP – L’information selon laquelle un membre de la ceinture rapprochée de Maurice Kacou Guikahué avait décidé de prêter allégeance au parti unifié de Ouattara Alassane, avait suscité de nombreux questionnements au sein du Pdci Rda, d’autant plus que l’ancien ministre de la santé reste le numéro 2 du parti démocratique de Côte d’Ivoire dirigé par Henri Konan Bédié. Mais le mis en cause n’a pas perdu de temps à réagir à l’information relative à son adhésion au parti unifié.

Suppléant de Maurice Kacou Guikahué, le colonel Major Yoboué Kouakou avait fait la une des réseaux sociaux suite à une information diffusée sur la chaine nationale RTI 1. Un individu, présenté comme le suppléant de l’ancien ministre de la santé, prêtait allégeance au RHDP dans le cadre d’une cérémonie officielle présidée par le ministre des transports Amadou Koné à Bouaké. Comme il fallait s’y attendre, le second de Guikahue n’a pas perdu du temps pour réagir aux informations concernant son départ du PDCI RDA en direction du parti unifié qui a recruté aujourd’hui plusieurs cadres de la formation politique dirigée par Henri Konan Bédié. Le colonel major à la retraite a non seulement démenti son départ du pdci, mais aussi réaffirmé tout son engagement aux côtés de sa famille politique qui brigue le fauteuil présidentiel pour 2020.

Le mercato politique en Côte d’Ivoire suit son cours avec son lot de révélations et de surprises. Le RHDP qui a déjà rallié plusieurs cadres du camp Soro a sa cause, a également réussi à convaincre de nombreux barons du Pdci, à adhérer à l’alliance houphouëtiste créée il y’a environ un an. Mais en dépit du départ de plusieurs militants de premier ordre, certains ont décidé de jurer fidélité à Henri Konan Bédié, après le retrait de ce dernier du processus de création du parti unifié. Aujourd’hui, Maurice Kacou Guikahué compte parmi les plus fidèles serviteurs d’Henri Konan Bédié et du PDCI. Dans le contexte de clarification des positions, il avait été l’un des premiers à dénoncer le double jeu de certains cadres de son parti. Mais depuis 24h, le capitaine courage, comme le surnomment certains militants de son parti, est fragilisé par une information relative à l’adhésion de son suppléant au RHDP. A la retraite, le colonel-major Yoboué Kouakou a été présenté comme un nouveau membre du parti unifié lors d’une cérémonie qui s’est déroulé dans la ville de Bouaké, seconde grande ville du pays. Pour mettre fin à la confusion qui règne dans les esprits depuis quelques heures, le suppléant de Guikahué est monté au créneau pour démentir toute adhésion au parti unifié : «Je suis Colonel-Major Yoboué Kouakou, à la retraite, député suppléant de l’honorable Maurice Kakou Guikahué, député de Gagnoa sous-préfecture. Je suis tombé des nues en apprenant l’information, j’en tremble encore d’effrois et d’inquiétudes pour mon pays la Côte d’Ivoire. De quoi s’agit-il ?  Au cours d’une cérémonie des Grin du Rhdp organisée au Palais du carnaval de Bouaké et diffusée au journal de 20h de la Rti du 16 novembre 2019, le ministre Amadou Koné a présenté un individu comme étant le suppléant du député Maurice Kakou Guikahué de la sous préfecture de Gagnoa et par ailleurs Chef du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda, sans citer le nom de ce suppléant et présentant un jeune homme, sans le minimiser, qui n’est pas moi».

Je reste Pdci

«Je suis natif de Gagnoa et ressortissant de par mon père du village d’Affotobo dans le département de Béoumi, région du Gbèkê, mais je n’ai jamais participé à une quelconque cérémonie politique dans la région encore moins une cérémonie du Rhdp. Même si je devrais trahir mon parti pour militer au Rhdp, je n’aurais pas choisi Bouaké, puisque je suis un élu de Gagnoa, j’aurais préféré militer au Rhdp de Gagnoa pour que cela ait plus de poids. Désolé, je ne mange pas de ce pain de trahison.  Je suis Pdci-Rda, Pdci-Rda je reste.», a déclaré le colonel major.

> Lire aussi  Billy Billy souhaite une retraite politique de Ouattara, Bédié et Gbagbo

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.