Accueil POLITIQUE Plateforme de Bédié : le MVCI signe le manifeste

Plateforme de Bédié : le MVCI signe le manifeste

Coalition de l’opposition – Avant la tenue de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié avait émis le vœu de voir toute l’opposition ivoirienne se réunir au sein d’une plateforme pour affronter en 2020 l’actuelle majorité présidentielle, à savoir le RHDP. Si la coalition de l’opposition a déjà vu le jour, de nombreux partis politiques n’ont pas encore signé le manifeste confirmant leur adhésion à cette alliance non-idéologique. Mouvement politique proche de Guillaume Soro, le MVCI a annoncé ce jeudi la signature du manifeste de la coalition de l’opposition mise en place par le président du Pdci Rda.

A ce jour, la plateforme d’Henri Konan Bédié compte 17 formations politiques. Pour l’heure, Guillaume Soro n’a pas encore officialisé son adhésion à cette coalition de l’opposition mise en place par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire. Aussi, le front populaire ivoirien n’a pas encore officialisé sa position à l’égard de cette coalition non-idéologique lancée par le sphinx de Daoukro. En attendant de connaître la réponse de Soro, le MVCI, mouvement politique qui soutien sa cause, a déjà signé le manifeste de la CDRP, la nouvelle coalition de l’opposition qui entend mettre le RHDP en difficulté lors de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire.

La plateforme d’Henri Konan Bédié s’ouvre désormais aux soroïstes. Ce jeudi, le manifeste de la CDRP, la coalition de l’opposition fondée par le patron du Pdci, a été signée par le MVCI, un mouvement politique qui milite pour l’accession de Guillaume Soro au pouvoir l’année prochaine : «Mandaté par le Président du Grand Conseil, SEKONGO K. Felicien, le Secrétaire Général du MVCI a signé ce jour le manifeste du CDRP. En effet, Dr Louis OUATTARA, à la tête d’une forte délégation des différents organes du MVCI a pris part aux activités organisées cet après-midi au siège du PDCI-RDA.  Ayant depuis toujours prôné la nécessité d’une unité d’action des patriotes sincères pour venir à bout des ennemis de la démocratie, le MVCI se réjouit que cette plateforme non-idéologique se mette enfin en place. Au total 17 formations politiques ont signé ce jour le manifeste du CDRP.  Rendez-vous dans les jours à venir pour les actions de terrain du CDRP, le MVCI et ses braves militants en tête.», rapporte le service de communication du mouvement politique pro-Soro ce 28 novembre. Désormais, tous attendent de savoir si Guillaume Soro s’alliera à Bédié pour la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire, d’autant plus que le président Ouattara l’avait mis en garde en début d’année : «J’entends parler d’une plateforme stratégique, mais on verra. Mais je ne sais pas qui est dans cette plateforme…Je pense que ce n’est pas dans l’intérêt de Guillaume Soro de le faire. Et je lui ai dit…En tout cas elle n’est pas cohérente. Un Houphouétiste est quelqu’un qui est pour le dialogue, qui est pour la tolérance, qui fait de la politique économique libérale, sociale. Et là, une plateforme avec des partis de gauche et des partis marxistes, je ne sais pas à quoi cela correspond.», expliquait Ouattara en février dans une interview accordée à RFI. Aujourd’hui rangé dans l’opposition et lancé dans la conquête du pouvoir, l’ancien chef du parlement devrait sans surprise intégrer l’alliance fondée par Henri Konan Bédié, une alliance qui devrait fonctionner le principe de soutien au candidat le mieux rangé lors du second tour.

> Lire aussi  Adhésion au RHDP : Ahoussou Kouadio Jeannot donne enfin ses raisons

Une coalition encore fébrile

«Non, cette plateforme en voie de formation est encore un embryon comme vous l’avez vous-même indiqué. Il faut d’abord qu’elle se forme et on avisera. Mais pour ce que je sais, ceux qui ont été contactés pour former cette coalition sont très réticents et le projet aura du mal à constituer une alternative sérieuse pour concurrencer le Rhdp. Il s’agit de petits bouts du Pdci-Rda et d’autres petits bouts du Fpi déjà désintégrés à la base, qui ne forment pas un bloc compact capable de jouer un rôle important sur la scène politique ivoirienne», indiquait il y’a environ deux mois Alcide Djédjé.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.