Accueil POLITIQUE Jean Bonin appelle le FPI à élaborer un plan B sans Gbagbo en 2020

Jean Bonin appelle le FPI à élaborer un plan B sans Gbagbo en 2020

Candidat du FPI en 2020 – La candidature tant attendue de Laurent Gbagbo n’aura visiblement pas lieu à la prochaine présidentielle. Dans un nouveau communiqué, les juges de la chambre d’appel ont annoncé que la version traduite des documents du procès de l’ancien dirigeant ne seront pas disponibles avant juillet 2020, soit à environ trois mois de la prochaine élection présidentielle. Les chances d’un retour de l’ancien dirigeant dans la course à la présidentielle venant de tomber à l’eau après cette décision des juges de la chambre d’appel, l’heure est maintenant venue pour le front populaire ivoirien d’envisager un plan B pour 2020.

Quel candidat pour le FPI en 2020 ? A cette question, tous les partisans répondraient les yeux fermés que Laurent Gbagbo demeure la meilleure chance pour l’ancienne majorité présidentielle à la prochaine élection en Côte d’Ivoire. En dépit de son acquittement prononcé en début d’année par deux des trois juges de la première instance, l’ex-dirigeant risque de manquer le prochain rendez-vous électoral ivoirien. La décision finale de son procès a été renvoyée devant la Chambre d’Appel de la Cour Pénale Internationale. Et le président des juges de la chambre d’appel a récemment indiqué dans un communiqué que les documents du procès de l’ancien dirigeant, ne seront disponible dans leur version française, qu’en juillet 2020, une décision qui ferme la porte à un éventuel retour de Gbagbo pour être candidat à la prochaine élection présidentielle. L’aile dissidente du front populaire ivoirien devra désormais songer à un plan B sans son leader. Et pour le juriste Jean Bonin, Pascal Affi N’Guessan reste à ce jour la meilleure chance du parti au prochain scrutin.

Pour espérer créer la surprise en 2020, le FPI aura grand intérêt à se réunir avant la tenue de la prochaine élection en Côte d’Ivoire. Mais se réunir autour de qui désormais quand on sait que les chances de voir Gbagbo revenir à temps pour la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire viennent quasiment de voler en éclats , suite à un communiqué de la chambre d’appel de la Cour Pénale Internationale. Pour Jean Bonin, Pascal Affi N’Guessan reste la meilleure chance du front populaire ivoirien, dans l’éventualité d’une non-candidature de Laurent Gbagbo : «La CPI vient de jeter le masque en signifiant à la défense du Pdt Gbagbo que la version française des documents du procès ne sera disponible de qu’au mois de juillet prochain, soit à trois (3) mois de l’échéance présidentielle de 2020. Tel un couperet, cette annonce met fin à tout espoir de voir Gbagbo revenir prochainement au pays pour être le candidat « naturel » du FPI.  À ce stade des choses, tous, nous devons comprendre que la posture émotive qui consiste à pleurer, à se lamenter ou à s’accuser les uns les autres de tous les mots d’Israël n’est pas une attitude sérieuse. Ce qu’il nous faut c’est être proactif et en conséquence se poser la question suivante : “maintenant que Gbagbo est inéligible on fait quoi ?», a lancé le juriste ivoirien avant de saluer la clairvoyance de Pascal Affi N’Guessan, pour avoir anticiper les choses au sein du front populaire ivoirien : «Je voudrais saluer la clairvoyance du Pdt Affi Nguessan qui, quand bien même il a toujours estimé que Gbagbo était notre meilleure chance de reconquérir le pouvoir en 2020, a su anticiper les choses».

> Lire aussi  L'ANC de l'Afrique du Sud examinera l'avenir de Zuma

Affi, plan B du FPI en 2020 ?

«Heureusement que, contre vents et marées, un plan B a été envisagé, vu que notre plan “A” vient de montrer ses limites. Ainsi donc, même avec l’élimination de Gbagbo, n’est donc encore perdu. Nous pouvons gagner la présidentielle de 2020. Pour cela, il va nous falloir travailler ensemble pour mettre en œuvre ce plan B…Ce plan B n’est pas le plan de Affi ou de Jean Bonin mais le plan du FPI. Il n’y a aucune honte à changer de fusil d’épaule lorsqu’on a une stratégie qui n’a pas marché et qu’on fonce droit dans le mur.», rapporte le juriste ivoirien.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.