Accueil POLITIQUE FPI : clash entre Simone Gbagbo et les GOR

FPI : clash entre Simone Gbagbo et les GOR

Front populaire ivoirien – Présente lors de la cinquième assemblée générale du parti qui s’est tenue dans la commune de Yopougon (dissidence), l’ancienne première dame Simone Gbagbo a abordé l’une des problématiques majeures du parti, à savoir la vision à suivre. Si pour tous l’ancien président demeure le chemin à suivre, l’ex-première dame rappelle que la vision globale reste la Côte d’Ivoire, envoyant ainsi un message clair à ceux qui privilégient la lutte pour la libération de Laurent Gbagbo à l’avenir du pays, plus couramment appelés les GOR. Ces derniers placent au centre de toute vision, mais aussi de la Côte d’Ivoire, l’ancien dirigeant actuellement en Belgique dans l’attente de son acquittement définitif.

Simone Gbagbo s’est mise à dos une bonne partie des militants de son parti, plus précisément les GOR, ces partisans qui ne jurent que par Laurent Gbagbo. A l’occasion de la cinquième assemblée générale des femmes du front populaire ivoirien, l’ancienne première dame ivoirienne, a appelé les partisans du FPI à privilégier la lutte pour l’avenir de la Côte d’Ivoire, et non de faire du combat pour la libération de l’ancien président l’unique obsession du parti. Appelle-t-elle à tourner la page de l’ancien dirigeant ? Les jours qui suivront nous le dirons certainement. Mais une des pages fidèles à l’ancien président ivoirien n’a pas mis du temps à réagir aux propos de l’ancienne première dame lors de la cinquième assemblée générale des femmes du FPI, assemblée de la dissidence, convient-il de préciser. Selon le service de communication de ladite page, l’ancien président est la vision du parti, contrairement à ce qui avait été évoqué par l’ancienne première dame lors de cette AG des femmes du parti.

Fragilisé par des dissensions internes depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo, le FPI peine à se rassembler, alors que l’on approche des prochaines élections présidentielles à grands pas. Dans onze mois, les ivoiriens devront élire un nouveau président de la République. Si une candidature de Laurent Gbagbo était envisagée par certains militants, après l’acquittement de ce dernier en janvier dernier, les chances de voir l’ex-président dans la course à la présidentielle ont volé en éclat il y’a quelques jours, suite à un communiqué des juges de la chambre d’appel de la CPI. A l’occasion de la cinquième Assemblée générale des femmes du front populaire ivoirien, Simone Gbagbo, deuxième Vice-présidente de la dissidence du FPI, est revenu sur la vision à suivre pour le front populaire ivoirien. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les déclarations de l’ancienne première dame ont suscité la colère de certains militants qui ne jurent que par l’ancien président, des partisans communément appelés GOR (Gbagbo Ou Rien). Lors de cette AG des femmes du parti, Simone Gbagbo a révélé : «Celui qui dit qu’il fait de Laurent Gbagbo l’unique objet de nos revendications, répondez-lui : arrière de moi, satan ! Il est la tête qui nous représente. Il est le symbole qui représente notre vision. Notre vision, ce n’est pas Laurent Gbagbo, mais la Côte d’Ivoire nouvelle (…) Le jour que Dieu va décider que Laurent Gbagbo n’est plus là, est-ce que notre vision va mourir? Au delà de ces raisons, je regarde Laurent Gbagbo, j’écoute ce qu’il dit, je regarde et je me rends compte que c’est mon point de vue, je partage cette vision, ses valeurs, alors là, la raison est politique, idéologique. À partir de ce moment, il n’y a personne qui peut me vaincre, me décourager». Les GOR n’ont pas tardé à réagir à cette déclaration polémique de l’ancienne première dame, concernant la vision du front populaire ivoirien.

> Lire aussi  Candidature de Soro : Lobognon recadre Bictogo

Gbagbo reste la vision du FPI

«Laurent Gbagbo est, non seulement, la tête qui symbolise notre vision mais il est également NOTRE VISION et , au-delà, il est la vision. NOUS, nous sommes les Gbagbo Ou Rien. Que le SEIGNEUR délivre de satan, en ce dimanche, tous ceux qui pensent le contraire.  Bon dimanche camarades et bon mois de décembre..», a déclaré sur les réseaux sociaux une page Pro-Gbagbo.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.