Guillaume Soro rend hommage à Charles Diby Koffi

Mort de Diby Koffi – président du conseil économique et social, l’ancien ministre ivoirien est décédé dans la journée du samedi à Abidjan, des suites d’une maladie. Son décès est survenu au cours d’une journée d’hommage organisée par son parti politique en l’honneur du premier chef d’Etat de la République de Côte d’Ivoire. Pour des raisons de santé, Diby Koffi n’a pu se rendre à Yamoussoukro pour assister à cette grande cérémonie organisée par le parti unifié.

L’ancien président de l’Assemblée Nationale n’a pas manqué de réagir au décès de Charles Diby Koffi, ancien ministre de l’économie et des finances. Après avoir milité au sein du Pdci, l’ancien ministre avait officiellement décidé de rejoindre le RHDP de Ouattara Alassane, comme de nombreux cadres de son parti politique d’origine. Donné plusieurs fois pour mort, le président du conseil économique avait à chaque fois démenti ces fausses nouvelles, même si son état de santé préoccupait plus d’un. Outre le RHDP, c’est toute la classe politique ivoirienne qui a décidé de rendre hommage au président d’institution décédé dans la journée du samedi dernier à Abidjan. Dans son hommage au président du conseil économique et social, Guillaume est revenu sur le jour où il avait proposé à Laurent Gbagbo de confier le poste de premier ministre au cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire. Comme on pouvait s’en douter, cet hommage a été l’occasion pour l’ancien président de l’Assemblée Nationale de faire des révélations.

La mort de Charles Diby Koffi a fait la une de plusieurs grands journaux ce lundi 09 décembre 2019. Ancien ministre nommé président du conseil économique et social, il avait quitté le Pdci pour militer au sein du parti unifié. Mais les apparitions publiques de l’ancien ministre se sont raréfiées ces derniers temps, en raison de certains problèmes de santé. Il n’a d’ailleurs pas effectué le déplacement à Yamoussoukro comme l’ont fait de nombreux membres du gouvernement, pour prendre part à la cérémonie d’hommage organisée en l’honneur de Félix Houphouët Boigny. A l’instar de la classe politique ivoirienne, Guillaume Soro a réagi à la disparition de Charles Diby Koffi, décédé samedi dernier à Abidjan. Avant de faire d’importantes révélations sur ses relations avec ce dernier, l’ex-PAN révèle avoir contacté l’épouse du défunt pour présenter officiellement ses condoléances : «…je voudrais partager avec chacune et chacun d’entre vous, les pensées émues, la tristesse et la gratitude qui m’ont envahies à l’annonce du décès du ministre Charles Koffi Diby, un grand homme de mon pays natal, la Côte d’Ivoire.  J’ai pu parler au téléphone avec son épouse, à qui j’ai présenté mes condoléances en mon personnel et au nom de ma famille. J’ai également eu l’occasion de me rappeler avec elle les moments importants, saillants devrais-je dire, qu’il y a eu entre le ministre Charles Koffi Diby et moi. Il y a en effet des rencontres humaines qui marquent à jamais, par leur qualité et leur intensité exceptionnelles. Comme si soudain, dans le ciel d’un soir de contemplation, passait une merveilleuse étoile filante».

Le jour où Soro proposa Diby comme premier ministre

Dans son hommage au président du conseil économique et social, Guillaume Soro est revenu sur le jour où il avait souhaité voir Charles Diby Koffi accéder au poste de premier ministre : «Le jour de la signature de l’Accord politique de Ouagadougou le 26 mars 2007, les présidents Laurent Gbagbo et Blaise Compaoré ainsi que moi-même, nous nous sommes retirés pour un huis-clos. Le Président Gbagbo, qui visiblement avait été conditionné pour ma nomination en qualité de Premier ministre, m’informa tout de go qu’il était disposé à signer le décret portant nomination du Premier Ministre, que je devrais être. Je marquai ma grande surprise et lui rétorquai: « Ah non, M. le Président, je ne peux pas être votre Premier ministre ! » Gbagbo surpris, se retourna vers Compaoré et lui demanda : « Mais Blaise qu’est-ce qu’on fait alors ? » Compaoré avec un petit sourire, lui dit qu’il avait trois propositions à lui faire pour le poste de Premier Ministre.», a révélé l’ancien chef du parlement ivoirien.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.