Le retour mouvementé de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire

Retour de Soro – Après deux mois passés hors de son pays, le président de GPS, Générations et Peuples Solidaires, foulera le sol ivoirien. Très attendu par ses partisans, il entend rentrer au pays pour peaufiner sa stratégie de conquête du pouvoir d’Etat. Rappelons que l’ancien chef du parlement ivoirien avait déclaré au mois d’octobre sa candidature à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

Les partisans de Guillaume Soro attendent avec la plus grande impatience son retour en Côte d’Ivoire. Après plusieurs mois passés hors du pays, l’ancien premier ministre et ex-chef du parlement ivoirien, foulera de nouveau le territoire ivoirien. En ligne de mire de l’ancien numéro 1 du régime actuel, la présidentielle d’octobre 2020. Après son divorce avec le RHDP, Guillaume Soro, soupçonné d’avoir des ambitions politiques pour l’année prochaine, officialisait sa position en octobre dernier concernant la présidentielle ivoirienne. Contrairement à Charles Blé Goudé, l’ex-chef du parlement ivoirien a décidé de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle. Après une longue tournée de mobilisation de ses partisans au niveau de l’Europe, l’ancien premier ministre ivoirien foulera le sol ivoirien dans une dizaine de jours, selon une annonce faite ce mercredi par Alain Lobognon, ancien ministre des sports et vice-président du MVCI. Mais ce retour tant attendu de l’ancien chef du parlement ivoirien s’annonce mouvementé, en raison de son calendrier très chargé pour la présidentielle, mais aussi en raison d’une plainte qui pourrait le conduire devant les tribunaux de son pays.

On en sait désormais un peu plus sur la date du retour de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire. Après une longue tournée en Europe et aux Etats-Unis, l’ancien chef du parlement ivoirien, candidat déclaré à la présidentielle d’octobre prochain, foulera d’ici peu le territoire ivoirien. L’information concernant la date de son retour a fait l’objet d’une conférence de presse ce mercredi, conférence de presse qui était animée par Alain Lobognon, ancien ministre et député de la circonscription de Fresco : «Mesdames et Messieurs, Le Président Guillaume Soro, après un semestre, loin de sa terre natale, sera donc de retour en Côte d’Ivoire le 22 décembre 2019…Telle est la quintessence de la déclaration que m’a chargé de vous annoncer le Comité d’Organisation de l’accueil du Président Guillaume Kigbafori Soro, candidat déclaré à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020.», a rapporté l’ancien ministre ivoirien des sports. Ce retour tant attendu s’annonce mouvementé en raison du déploiement des activités de GPS sur le terrain. Pour les partisans de Guillaume Soro, la prochaine présidentielle doit voir l’émergence d’une nouvelle classe politique en Côte d’Ivoire : «Mesdames et messieurs, Depuis l’indépendance de notre pays en 1960, nos Aînés ont fait, et bien fait leurs devoirs pour la Côte d’Ivoire, et les Ivoiriens le leur reconnaissent. Il est temps pour nous, de la nouvelle génération, de prendre le relais dans le respect de leur personne et de leur œuvre.  Le Président Guillaume Soro qui fait partie de la nouvelle génération est résolument décidé à contribuer à la construction de cette nation embryonnaire par la consolidation de la Paix, en s’inscrivant dans la conquête démocratique du Pouvoir d’Etat.   C’est pourquoi, nous invitons les Ivoiriens à ne regarder comme seul intérêt, que l’avenir du pays, surtout le bien-être des générations futures en mettant fin aux guerres des personnes, qui confessons-le, ont freiné le développement de notre chère Côte d’Ivoire.», a martelé Alain Lobognon. Mais ce retour prévu dans moins de deux semaines s’annonce mouvementé en raison d’une plainte déposée contre l’ancien chef du parlement ivoirien.

Soro poursuivi par des victimes de la crise

«Guillaume Soro est responsable de nombreux crimes dont IB, Bamba Kassoum dit Kass, Bakus, Soro Dramane, Djalma et ses 7 éléments égorgés, Koné Moussa dit barbus, Doh Félix, Koné Morel. À la vérité, celui qui se présente comme un agneau est un vrai criminel. Si nous, victimes montons au créneau, c’est pour vous informer que nous allons saisir la juridiction compétente afin que les âmes de ceux qu’il a assassinés reposent en paix», déclarait  Doumbia Kader, président d’une association de victimes.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.