FPI : Katinan Koné recadre Simone Gbagbo

Front populaire ivoirien – Il y’a environ trois semaines, l’ancienne première dame Simone Gbagbo se retrouvait sous le feu des critiques, au motif d’avoir invité les partisans du FPI à revoir leurs priorités qui étaient jusque-là ancré sur la libération de l’ancien dirigeant ivoirien. Comme il fallait s’y attendre, les déclarations de l’ex-première ont fait réagir nombre de proche de son époux, y compris Katinan Koné.

Justin Katinan Koné a pesé ses mots à l’endroit de l’ancienne première dame, mais ses propos ont été ont ne peux plus clairs. Pour ce baron de l’ancien régime, pas question de tourner la page de l’ancien président ivoirien, au motif que le FPI doit consacrer ses efforts dans une nouvelle lutte, celle menée pour la Côte d’Ivoire. A l’occasion de la cérémonie d’investiture de la représentante des femmes du FPI, Simone Gbagbo précisait dans son intervention que Laurent Gbagbo n’était pas la vision du parti, mais plutôt la Côte d’Ivoire, une déclaration qui a suscité un tollé de réactions dans la grande famille du front populaire ivoirien. Pour l’ancien ministre du budget sous Gbagbo, il n’est aucunement question de se détourner de la lutte pour la libération de l’ex-président, comme l’avait suggéré l’ancienne première dame il y’a environ trois semaines. Si la dissidence au front populaire ivoirien affichait une unité apparente, celle-ci semble être sur le point de voler en éclat depuis quelques semaines, en raison des réactions mitigées suscitées par l’intervention de l’ancienne première dame de Côte d’Ivoire.

Après Demba Traoré, c’est au tour de Justin Katinan Koné de réagir aux propos tenus il y’a quelques semaines par Simone Gbagbo. A l’occasion de la cérémonie d’investiture de la représentante des femmes du front populaire ivoirien (la dissidence), l’ancienne première dame ivoirienne déclarait : «Celui qui dit qu’il fait de Laurent Gbagbo l’unique objet de nos revendications, répondez-lui : arrière de moi, satan ! Il est la tête qui nous représente. Il est le symbole qui représente notre vision. Notre vision, ce n’est pas Laurent Gbagbo, mais la Côte d’Ivoire nouvelle (…) Le jour que Dieu va décider que Laurent Gbagbo n’est plus là, est-ce que notre vision va mourir? Au delà de ces raisons, je regarde Laurent Gbagbo, j’écoute ce qu’il dit, je regarde et je me rends compte que c’est mon point de vue, je partage cette vision, ses valeurs, alors là, la raison est politique, idéologique.». Cette intervention qui semble être un appel à tourner le feuilleton de la lutte pour le retour de Gbagbo, a fait réagir de nombreux proches de l’ex-président. Depuis le Ghana, Katinan Koné qui milite pour le retour de l’ancien président, n’a pas manqué de recadrer Simone Gbagbo sur les véritables priorités du front populaire ivoirien : «Chaque lutte a un objectif et chaque lutte est portée par des hommes. Pouvez-vous imaginer un seul instant que Ouattara soit en prison et que le RDR dise on laisse tomber Ouattara et on signe des accords avec le FPI? NON . Mao en Chine, Staline en Russie, GBAGBO en Côte d’Ivoire, c’est lui qui incarne le combat. il ne peut pas être dans les mains des ennemis et nous allons dire que nous passons à autre chose.», a rapporté l’ancien ministre du budget sous Laurent Gbagbo. De plus en plus isolée au sein du parti après cette déclaration polémique, Simone bénéficie toutefois de quelques soutiens dans cette nouvelle lutte qu’elle entend mener.

Hanny Tchelley vole au secours de Simone

«Votre acharnement contre cette femme d’honneur est parti de son intervention magistrale le samedi 30 Novembre à l’Ago de l’Offpi, dans laquelle elle disait en résumé que le président GBAGBO incarne et porte la VISION du Fpi pour une Côte d’ivoire nouvelle, mais qu’il n’est pas la VISION. En effet, on ne peut incarner une vision et dans le même temps être cette vision», indiquait dans une déclaration la productrice ivoirienne. Il faut croire que le FPI n’a pour l’heure pas encore décidé de tourner la page de son président fondateur.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.