Le retour de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire reporté

Retour de Soro – Depuis des mois, l’ancien président de l’Assemblée Nationale sillonne les grandes capitales européennes à la rencontre de ses partisans de la diaspora. C’est d’ailleurs depuis l’extérieur qu’il a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Attendu à Abidjan pour le 22 décembre, l’ancien chef du parlement ivoirien a reporté son retour à une date ultérieure.

Le retour de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire n’aura pas lieu dimanche comme cela avait été annoncé en conférence de presse il y’a quelques jours par Alin Lobognon, l’ancien ministre des sports. Alors que les mouvements acquis à sa cause s’activent pour réserver un accueil des plus chaleureux à leur leader, un communiqué officiel dévoilé cé jeudi par Meïté Sindou, invite les militants à se rendre plutôt le lundi à l’aéroport pour accueillir en grande pompe l’ancien chef du parlement ivoirien. Les raisons officielles de ce report seraient liées à une interdiction de survol du territoire national par tout engin volant pour la journée du dimanche 22 décembre, journée au cours de laquelle l’avion privé de l’ex-Pan devrait se poser dans la capitale économique ivoirienne. Pour certains partisans de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, le gouvernement serait derrière cette manœuvre dont le but serait de saboter le retour triomphal du candidat déclaré à la présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire. Pour l’instant, aucun commentaire des autorités ivoiriennes sur cette interdiction de survol du territoire national par des avions le dimanche 22 décembre prochain. Quoi qu’il en soit, l’attente ne sera pas longue puisque Guillaume Soro devrait regagner la capitale économique ivoirienne le lundi 23 décembre 2019.

Il y’a environ une semaine, Alain Lobognon annonçait au cours d’une conférence de presse le retour de Guillaume Soro pour le dimanche 22 décembre prochain. Mais la date indiquée aux partisans de l’ancien chef du parlement ivoirien vient de connaître un changement imputable selon les pro-Soro aux autorités ivoiriennes. Meïté Sindou responsable du comité chargé d’organiser le retour de l’ancien Pan, a donné les raisons de ce report inattendu : «…la Préfecture de Police d’Abidjan a fait état au Comité d’Organisation du Retour du Président Guillaume Kigbafori SORO, de la visite officielle du Président de la République Française , Monsieur Emmanuel Macron, du 20 au 22 décembre 2019. La Préfecture de Police a relevé la focalisation et la mobilisation des services officiels de l’Etat de Côte d’Ivoire sur cette visite officielle du Chef de l’Etat Français ainsi que les contraintes que cet événement officiel ne manquera d’imposer au maintien de l’ordre public.  De plus les autorisations de vol que nous avons demandées à l’ANAC (Agence Nationale de l’Aviation Civile), l’Agence Nationale de Sécurité Aéroportuaire pour l’atterrissage de l’avion privé affrété pour le retour du Président Guillaume Kigbafori SORO ont été refusées. Ces demandes d’autorisations se sont heurtées à une décision administrative d’interdiction du ciel ivoirien par tout aéronef civil justement pour la journée du Dimanche 22 décembre 2019.», rapporte le proche de Guillaume Soro dans un communiqué officiel dévoilé ce jeudi. Mais ce n’est que partie remise puisque Méité Sindou invite les partisans de l’ex-Pan à se mobiliser le lundi pour lui réserver un accueil des plus chaleureux : «Nous appelons donc tous nos adhérents, les partis politiques et mouvements alliés ainsi que nos sympathisants, ainsi que le peuple d’Abidjan, à se mobiliser pour réserver un accueil populaire au Président Guillaume Kigbafori SORO le Lundi 23 décembre 2019».

Les raisons officieuses du report

«En vérité, le report obligé de l’accueil de Guillaume Soro répond à une préoccupation du pouvoir. Celle d’éviter que Macron assiste au déferlement humain qui viendra meubler l’accueil de Guillaume Soro. On veut éviter à Macron de constater sur place la popularité de Guillaume Soro, le candidat déclaré aux présidentielles de 2020.  Par ce report de l’arrivée de Guillaume Soro prévu un Dimanche, on veut que son accueil se fasse un jour de travail afin de casser la mobilisation prévue à cet effet.», a réagi Mamadou Traoré, l’un des fidèles lieutenants de l’ancien chef du parlement ivoirien.

> Lire aussi  Guillaume Soro appelle à un audit international de la liste électorale

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.