Rencontre entre Affi N’Guessan et Laurent Gbagbo à Bruxelles

Affi N’Guessan à Bruxelles – Après une première rencontre ratée il y’a quelques mois, l’année dernière plus précisément, le président actuel du front populaire ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, a finalement rencontré l’ancien président Laurent Gbagbo à Bruxelles. Rien n’a filtré de leurs échanges, mais ce premier tête-à-tête entre les deux personnalités du FPI est déjà un signal positif dans le cadre du rapprochement des différents courants au sein du parti.

Aucune image de la rencontre entre Affi N’Guessan et Laurent Gbagbo, mais le communiqué confirmant le premier échange entre les deux personnalités politiques a suscité diverses réactions politiques. Au mois de mars dernier, un échange entre les deux membres du parti était au programme. Mais à la dernière, Pascal Affi N’Guessan annoncera l’annulation de cette rencontre entre lui et le fondateur du front populaire ivoirien, au motif que les émissaires de l’ex-chef de l’Etat lui demandaient de faire une déclaration dans laquelle il renonçait à la présidence du parti pour confier cette responsabilité à Laurent Gbagbo. Comme annoncé à cette époque, Pascal Affi N’Guessan honoré sa promesse en rendant visite dans la plus grande discrétion à l’ancien chef d’Etat actuellement à Bruxelles, dans l’attente de son acquittement définitif. Pour l’instant, aucun communiqué du secrétaire général Assoa Adou sur cette rencontre, mis à part la réaction officielle d’Issiaka Sangaré, le secrétaire général du FPI tendance Affi. Nul ne sait de quoi les deux personnalités ont réellement parlé, mais la présidentielle de 2020 s’est forcément invitée dans les discussions entre les deux camps. Avec une candidature déjà compromise, Laurent Gbagbo est attendu sur les consignes à son parti, dans la mesure où il ne sera pas candidat à la présidentielle ivoirienne.

La rencontre entre Affi N’Guessan et Laurent Gbagbo a finalement eu lieu après un premier report de dernière minute. Secrétaire général de l’aile radicale du front populaire ivoirien, Assoa Adou n’a pour l’heure, dévoilé aucun communiqué relatif à cette rencontre entre les deux personnalités influentes du front populaire ivoirien. Le compte rendu de ce tête-à-tête historique a été dévoilé par Issiaka Sangaré, nommé par Affi au poste de secrétaire général du FPI, après la démission d’Agnès Monnet : «Le vendredi 03 et samedi 04 janvier 2020, à sa demande ,le Président du FPI le Premier Ministre Pascal AFFi N’guessan a été reçu à Bruxelles, par le Président Gbagbo.  Cette rencontre a été l’occasion pour le Président AFFi d’exprimer sa solidarité au président Laurent Gbagbo.  Les deux personnalités ont fait un large tour d’horizon relativement à l’actualité nationale et à la situation interne du FPI.  Le Président AFFi a pris congé du président Laurent Gbagbo sans manquer de lui exprimer ses vifs remerciements pour l’accueil qui lui a été réservé.  Fait à Abidjan, le 06 janvier 2020». Pour l’heure, rien n’a filtré du contenu de leurs échanges à Bruxelles. Mais l’élection de 2020 s’est forcément invitée dans les débats entre les deux personnalités politiques. Actuellement compromis pour ce scrutin, Laurent Gbagbo devrait probablement donner des directives à ses partisans, et probablement désigner le candidat naturel de son parti. Si aucune personnalité ne sort actuellement du lot, Pascal Affi N’Guessan, en raison de son expérience électorale d’octobre 2015, pourrait se présenter comme le dauphin idéal du parti en 2020.

Des émissaires de Gbagbo mis en cause

«La cause du crash c’est la tentative de certains émissaires du président laurent Gbagbo, M. Assoa Adou et l’ambassadeur Aka Emmanuel, d’arracher au président AFFI N’guessan, depuis son hôtel de Paris, une déclaration préalablement rédigée, l’obligeant à reconnaitre les soi-disant congrès de Mama et de Moossou, et le président Laurent Gbagbo, comme président du front populaire ivoirien. le scenario était déjà monté puisqu’un journaliste de la radio française RFI était en alerte pour lui tendre son micro. Une déclaration de renoncement de son titre de président sur ce puissant média international aurait eu un retentissement tout aussi international», déclarait le comité d’accueil du Front populaire ivoirien en avril dernier dans un communiqué officiel.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.