Accueil POLITIQUE Adama Bictogo dément être en guerre contre Gon Coulibaly

Adama Bictogo dément être en guerre contre Gon Coulibaly

Tensions au sein du RHDP – Si aucune formation politique ivoirienne n’est épargnée par les dissensions internes, les récentes tensions entre deux cadres du parti unifié relancent la polémique sur la solidité de l’alliance politique formée par Ouattara Alassane. Dans une nouvelle parution, le bi-mensuel La Lettre du Continent révélait que des tensions avaient éclaté entre le premier ministre Gon Coulibaly et le directeur exécutif du parti unifié, le sulfureux hommes d’affaires Adama Bictogo.

Directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo compte aujourd’hui parmi les plus fidèles lieutenants du président Ouattara Alassane au sein du parti au pouvoir en Côte d’Ivoire. Considéré comme le dauphin du président actuel à la prochaine présidentielle ivoirienne, Amadou Gon Coulibaly ne fait pas pour autant l’unanimité au sein de l’alliance houphouëtiste. Dans une récente parution, le bimensuel d’information ‘‘La Lettre du Continent’’, faisait de graves révélations sur les relations entre le directeur exécutif du RHDP et le chef du gouvernement. Les tensions évoquées entre les deux hommes par le bimensuel d’info, ont suscité diverses réactions au sein du parti au pouvoir, en l’occurrence chez les militants du parti unifié. Il aura fallu l’intervention du directeur exécutif pour calmer le jeu et rassurer les militants du RHDP concernant cette prétendue tension qu’il y’aurait entre lui et le premier ministre ivoirien. Pour Bictogo, le quotidien ayant révélé ces fausses informations tenterait tout simplement de semer le trouble au sein de l’alliance politique au pouvoir, à moins d’un an de la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

Le torchon brûle-t-il réellement entre Adama Bictogo et le premier ministre Amadou Gon Coulibaly ? C’est en tout cas l’information transmise par le bimensuel d’information La Lettre du continent dans sa dernière parution. Nommé directeur exécutif du parti unifié il y’a quelques mois, l’ancien ministre n’a pas tardé à démentir les supposées tensions qui existeraient entre et le premier ministre ivoirien : «Chères toutes et chers tous,  J’ai lu comme vous, un article publié dans « La Lettre du continent » , du mercredi 8 janvier , et repris par des journaux et sites ivoiriens ainsi que sur les réseaux sociaux, faisant état d’une prétendue et imaginaire « guerre » entre le Premier Ministre, Président du Directoire Amadou Gon Coulibaly et moi-même Il s’agit tout simplement d’une infox, d’une intox comme le disent les professionnels de l’information et de la communication.  Ce brulot est malheureusement coutumier de ce type de bruits de couloir et d’informations mensongères, nourrissant, hélas, l’imaginaire d’autres journaux.  Depuis plusieurs mois, tout est fait pour tenter de déstabiliser notre pays la Côte d’Ivoire, par des actions de discrédit sur les institutions et ceux qui les incarnent, et par la diffusion de plusieurs types d’infox.  Notre grand parti, le RHDP n’y échappe pas.», a fait savoir l’ancien ministre ivoirien, par ailleurs directeur exécutif du parti au pouvoir en Côte d’Ivoire.

> Lire aussi  RHDP : Guillaume Soro révèle les raisons de son départ

De bonnes relations avec Gon Coulibaly

«La vérité. Mes rapports avec le Premier ministre, Président du directoire du RHDP sont au beau fixe, parce qu’ils sont basés depuis plusieurs décennies sur la confiance, la loyauté et la fidélité et résistent à toutes sortes de manipulations.  Je demeure à la tâche, et en mission pour la victoire du RHDP en 2020.  Je rassure les militantes et les militants que nous sommes au fait de tous ces agissements, et que nous restons concentrés sur nos objectifs : une victoire éclatante en 2020.  Je voudrais vous inviter à maintenir votre sérénité, et à continuer de rester donc «focus» sur nos objectifs, parce que c’est ensemble que nous allons y arriver.», poursuit le directeur exécutif du parti unifié. Considéré comme l’un des candidats les plus présidentiables au sein du RHDP, Gon Coulibaly bénéficie déjà de quelques soutiens au sein de l’alliance, notamment celui du député ivoirien Alpha Yaya Touré, ancien collaborateur de Guillaume Soro. Mais pour voir une candidature de Gon Coulibaly se concrétiser, il faudrait au préalable que le président ivoirien renonce à l’idée de faire un troisième mandat.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.