Accueil POLITIQUE Rencontre à Bruxelles : voici les exigences d’Affi à Laurent Gbagbo

Rencontre à Bruxelles : voici les exigences d’Affi à Laurent Gbagbo

Rencontre Affi Gbagbo – Dans la plus grande des discrétions, l’ancien président ivoirien et son ex-premier ministre se sont rencontrés à Bruxelles le 17 janvier dernier. Au cours des échanges, la survie du parti était à l’ordre du jour, mais aussi la prochaine élection présidentielle à laquelle le front populaire ivoirienne compte pleinement participer. Selon un communiqué rendu par Assoa Adou, le secrétaire général de l’aile dissidente du parti, Affi serait disposé à rendre la présidence du parti à l’ex-président, mais sous certaines conditions.

On en sait davantage sur la rencontre qui a eu lieu à Bruxelles entre Laurent Gbagbo et son ancien premier ministre Pascal Affi N’Guessan. L’année dernière, un entretien entre les deux hommes était prévu dans la capitale belge, mais ce tête-à-tête n’aura finalement pas lieu, car annulé dans les derniers instants par le camp Affi. A l’époque, le président du front populaire ivoirien justifiait cet échec par certaines conditions qui avaient été posées par l’entourage de l’ancien président, à savoir Assoa Adou et Aka Emmanuel. Ces derniers auraient demandé à ce que le président du front populaire ivoirienne annonce sur les antennes de RFI qu’il renonçait à la présidence du FPI, pour la transmettre à l’ancien dirigeant ivoirien Laurent Gbagbo, une exigence que l’ex-premier ministre affirme avoir refusé. Mais à l’issue de la rencontre entre les deux hommes à Bruxelles, tout porte à croire que Pascal Affi N’Guessan serait prêt à faire de nombreuses concessions en vue d’une sortie de crise du front populaire ivoirien. Entre autres concessions, remettre la présidence du parti à Laurent Gbagbo à l’issue d’un congrès unitaire qui sera organisé par les deux camps.

> Lire aussi  Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan confirme la grande marche de l’opposition

La rencontre entre Affi et Laurent Gbagbo marque un tournant majeur dans la sortie de crise au sein du front populaire ivoirien. Après l’arrestation de l’ancien président ivoirien, le FPI a été secoué par une crise de leadership, crise qui a conduit à la scission du front populaire ivoirien en deux camps au fil des années. Officiellement reconnu comme le président du FPI, Pascal Affi N’Guessan n’a jamais réussi à fédérer autour de lui tous les cadres et militants du parti. La dissidence dirigée par Aboudramane Sangaré sera par la suite assurée par Laurent Gbagbo, suite au décès de l’ancien ambassadeur. Après une première rencontre avortée, Affi N’Guessan a finalement échangé avec l’ancien président ivoirien le 17 janvier dernier à Bruxelles. L’information annoncée par le camp Affi a par la suite été confirmée par la dissidence : «A l’occasion de sa session extraordinaire du vendredi 17 janvier 2020, le Secrétariat Général a entendu le compte rendu de l’audience accordée par le Président Laurent Gbagbo, Président du Front Populaire Ivoirien, à Monsieur Affi N’guessan. En effet, à la demande de Monsieur Affi N’guessan, le Président Laurent Gbagbo, Président du Front Populaire Ivoirien, l’a reçu le 3 janvier 2020, en présence du Secrétaire Général du Parti, le Docteur Assoa Adou. Après les formalités protocolaires d’usage, le Secrétaire Général du Parti, le Docteur Assoa Adou et Monsieur Affi N’guessan, accompagné de Madame Brigitte Kouyo, ont eu des échanges sur la crise survenue depuis 2014 au sein du Front Populaire Ivoirien et la nécessité d’y mettre un terme». Au cours de cette rencontre, plusieurs conditions auraient été énoncées par Pascal Affi N’Guessan, en vue d’une sortie de crise au FPI.

> Lire aussi  Alcide Djédjé minimise la plateforme de l’opposition

Affi prêt à passer la présidence à Gbagbo

«Au cours de ces échanges, Monsieur Affi N’guessan a énoncé ses conditions de sortie de crise. Elles portent, entre autres, à la fois sur la vie du Parti et sur la prochaine élection présidentielle. Concernant le Parti, Monsieur Affi N’guessan a demandé la tenue d’un Congrès unitaire qui devra reconduire le Président Laurent Gbagbo à la tête du Parti et le nommer 1er Vice-président assurant l’intérim avec les pleins pouvoirs. Concernant l’élection présidentielle de 2020, Monsieur Affi N’guessan a demandé à être le colistier du Président Laurent Gbagbo, si celui-ci est désigné candidat du Front Populaire Ivoirien.», a fait savoir Assoa Adou via un communiqué.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.