Adjoumani dénonce un sabotage dans la lutte contre le Coronavirus

Coronavirus en Côte d’Ivoire – Le pays enregistre pour la journée du mercredi 7 nouveaux cas, ce qui fait passer à 80 le nombre de personnes contrôlées positives au test du Covid-19 sur le territoire ivoirien. Des mesures drastiques ont été prises par le président ivoirien pour freiner la propagation de cette épidémie, des mesures renforcées ce mercredi par une interdiction formelle d’entrer et de sortir d’Abidjan.

Pour la lutte contre le Coronavirus en Côte d’Ivoire, le président ivoirien a annoncé une batterie de mesures qui se renforcent quotidiennement, suivant bien entendu l’évolution de l’épidémie sur le territoire national. Un plan de riposte à hauteur de 95 milliards de francs Cfa a été approuvé par le chef de l’Etat pour endiguer l’épidémie de Covid-19 qui touche désormais 80 personnes en Côte d’Ivoire. Après avoir salué les mesures prises par le chef de l’Etat, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani est revenu à la charge en dénonçant des actes de sabotage de la lutte contre le Covid-19 sur l’ensemble du territoire national. Le porte-parole du RHDP met en cause certains acteurs de la scène politique ivoirienne qui tenteraient de faire imputer la responsabilité de cette situation à certains ministres. Selon Adjoumani, le premier ministre Gon Coulibaly serait dans le collimateur des détracteurs du pouvoir actuel.

«Le décret instaurant l’état d’urgence qui vient couronner une série de mesures drastiques que le Président de la République a prises en toute responsabilité dans le cadre des obligations de sa charge, aurait dû en réalité interpeller nos consciences sur le caractère exceptionnel des moments que nous traversons. Il n’est donc pas acceptable que des individus ou associations continuent de fonctionner, de raisonner et de se comporter comme si de rien n’était. Comme si nous vivions en temps normal. Oui chers concitoyens, nous sommes dans une zone de turbulence. Et comme le disait le Président de la République, dans son discours mémorable du 23 mars, notre survie dépend de notre discipline collective. Le refus de certains de nos concitoyens de se plier aux mesures barrières a fait exploser les chiffres de contagion. Le nombre de nouveaux cas contaminés pour la seule journée du 24 mars 2020 représente quasiment le double des cas enregistrés jusque-là.», a lancé le porte-parole du RHDP. Kobenan Kouassi Adjoumani est monté au créneau pour dénoncer l’attitude de certains acteurs de la scène politique ivoirienne, dans cette période de grave crise sanitaire mondiale provoquée par le Covid-19 : «Plus incompréhensible encore est le comportement de certains acteurs politiques et certains medias qui essaient par tous les moyens de saboter les efforts du Gouvernement et du Président de la République dans cette lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus.  Comme s’ils avaient décidé volontairement de se soustraire à l’appel solennel du Chef de l’Etat à la mobilisation générale de toutes les forces vives de la Nation pour faire barrage au virus mortel, des hommes politiques et leurs médias affidés travaillent inlassablement à remettre en cause, à biaiser les initiatives des pouvoirs publics, à clouer au pilori tel ministre, à vouloir le brûler vif pour le moindre écart, la plus petite faute, à dénoncer les décisions du Président de la République, à jeter l’opprobre sur le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly.», a souligné le ministre de l’agriculture.

Vers une trêve politique en Côte d’Ivoire ?

«Chers ivoiriens, chers ivoiriennes, l’heure est grave et même très grave. La politique que nous faisons a pour but d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens. Il se trouve que la crise sanitaire liée au Covid-19 met en danger notre vie à tous. Personne n’est immunisé contre cette maladie virale.  Donnons-nous la main, mettons en congé nos divergences politiques pour un moment. RHDP, FPI, PDCI, Société civile, mobilisons-nous, enfilons notre maillot orange blanc et vert pour faire barrage à la propagation du Covid-19. Dans l’union et la discipline, nous vaincrons.», a rapporté le ministre de l’agriculture, par ailleurs porte-parole du parti unifié RHDP.  

Vous pouvez aussi aimer