Touré Alpha Yaya s’attaque à certains cadres du RDHP

Parti unifié RDHP – Député de la circonscription de Gbon dans le nord de la Côte d’Ivoire, Touré Alpha Yaya n’a pas mâché ses mots à l’endroit de certains responsables politiques du parti unifié. Si la coalition part grandement favori pour la prochaine présidentielle, le député ivoirien a attiré l’attention des cadres de son parti sur l’excès de confiance dans cette bataille pour le fauteuil présidentiel, un excès de confiance qui aura coûté cher à l’ancien président Laurent Gbagbo, à en croire les propos de l’élu du nord ivoirien.

Plusieurs cadres du RHDP sont dans le collimateur du député Touré Alpha Yaya, membre du parti unifié et ex-allié de Guillaume Soro. Fidèle à la cause de son parti, l’élu ivoirien a dénoncé l’attitude de certains responsables de sa famille politique, attitude qui frise avec la méchanceté à l’endroit de certains militants du parti unifié. Dans son analyse, le député ivoirien a évoqué la nécessité pour le parti de resserrer ses rangs et de rester toujours vigilant concernant la présidentielle ivoirienne à venir. Pour l’élu de la circonscription de Gbon, plusieurs cadres actuellement au sein du RHDP, pourraient quitter le navire dans les mois à venir, raison de plus pour resserrer les rangs avec les militants pour une victoire à la prochaine élection présidentielle prévue pour le mois d’octobre. Après avoir soulevé la polémique après le choix de Gon Coulibaly comme candidat du parti unifié en 2020, le ministre Albert Mabri Toikeusse serait sur le point de départ, à en croire les révélations du député de Gbon ce jeudi. Marcel Amon Tanoh qui a déjà démissionné de ses fonctions devrait lui aussi rejoindre le campo de l’opposition avant la prochaine bataille présidentielle, d’après les révélations du député Touré Alpha Yaya.

«C’est bien dommage, quand l’homme oublie parfois son passé récent et devient orgueilleux et hautain dans la vie.  L’aisance éphémère et passagère ou la jouissance momentanée de cette vie font que certains pensent qu’ils ont le monde entier à leurs pieds…Merci à ces vaillants travailleurs de ce pays, à commencer par l’Exécutif qui est un homme d’une humilité exceptionnelle, à l’écoute de son peuple et qui a de la considération, même pour le dernier de ses concitoyens. Le mal du RHDP, c’est aujourd’hui, ces cadres qui ne regardent pas les plus faibles qui souffrent. Ils sont gourmands, insatisfaits et d’une méchanceté inexplicable. Ils oublient qu’ils sont à ces postes à cause du peuple et pour le peuple. Je suis parfois choqué par certains de leurs actes. Je prends l’exemple de l’un de ces hauts cadres qui s’est permis de me convoquer dans son Palais Royal pour m’accuser d’avoir demandé à un cyber militant de le dénigrer.», révèle ce jeudi le député Touré Alpha Yaya. L’élu ivoirien dénonce l’attitude de certains cadres de son parti, sans pour autant citer les noms des personnalités visées par ses propos. L’ancien partisan de Guillaume Soro a également averti contre de nombreuses défections auxquelles son parti pourrait faire face dans les mois à venir : «Dans 5 mois, nous aurons contre nous, Laurent Gbagbo, Blé Goudé, Mabri Toikeusse, Henri Konan Bédié, Amon Tanoh et plusieurs hauts cadres qui iront dans le camp de l’adversaire au dernier moment, parce qu’ils n’ont aucune conviction et voguent au gré du vent.», poursuit l’élu ivoirien.

Aider les cyberactivistes du RHDP

«Vous êtes incapables de faire des vidéos et ignorez que le champ de bataille est désormais sur Facebook. Un cyber militant qui fait une vidéo et qui a 25000 vues, c’est comme s’il avait tenu un meeting auquel 25 000 personnes ont pris part. C’est énorme.  Vous êtes muets,vous vous dites intellectuels et cet ivrogne de Franklin Niamsy passe son temps à insulter le chef de l’Etat, son Premier ministre et même les membres du gouvernement, mais aucun cadre ne peut lui répondre pour sauver l’honneur et la dignité du président et de ses ministres…Aidons ces cybers militants, ils jouent un rôle très capital.», lance l’élu ivoirien.

Vous pouvez aussi aimer