Adhésion de maires au RHDP : le PDCI fait des précisions

Transhumance politique – Vidée de nombreux cadres, le Pdci a encore perdu il y’a quelques jours des élus. Sur le nombre de ces nouvelles adhésions, le parti unifié, actuelle coalition au pouvoir, et le camp Bédié, affichent leurs divergences. Selon une annonce faite par le président du Sénat, par ailleurs membre de la coalition politique, ce sont quatre maires issus des rangs du Pdci qui auraient basculé au parti unifié. Interrogé, le président des maires Pdci en Côte d’Ivoire a donné quelques précisions sur ces nouvelles adhésions.

L’adhésion de quatre maires PDCI au Rhdp a fait la une de certains médias proches du pouvoir en place. Au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée en présence du directeur exécutif du Parti unifié, quatre anciens élus du Parti de Bédié ont officiellement adhéré à la coalition actuelle au pouvoir. Les réactions ont été nombreuses après cette nouvelle vague d’adhésion. Pour le juriste Jean Bonin, proche de Pascal Affi N’Guessan, ces nouvelles adhésions ne sont rien d’autre que la conséquence de l’accord cadre ‘‘illégal’’ signé entre le Pdci et l’aile dissidente du front populaire ivoirien. Pour sa part, le parti démocratique de Côte d’Ivoire n’a pas manqué de faire une mise au point sur ces nouveaux départs pour le Rhdp. Pour le Pdci, seulement deux des quatre élus cités ont effectivement quitté le parti de Bédié pour rejoindre la coalition unifiée au pouvoir, les deux autres n’étant pas membres du parti démocratique de Côte d’Ivoire. Par ailleurs, le Pdci précise que ses deux cadres qui ont rejoint le parti de Ouattara Alassane ont subi des pressions, une manière de dire qu’il ne s’agit pas d’adhésion avec conviction.

«J’ai présidé la cérémonie d’adhésion officielle au RHDP des maires N’ZI Kouamé Antoine (Maire de Ouéllé, région du iffou), deabo poka maurice (maire de zoukougbeu, région du haut-sassandra), kouassi kouadio jean marc (maire de béoumi, région du gbeke), ossin yapi simplice (maire d’alépé, région de la me), ce lundi 5 mai au Cabinet du Président du RHDP à Cocody.  Séduits par le travail du plus grand parti de Côte d’Ivoire, les maires ont dans leurs déclarations affirmés leur soutien à la philosophie de l’Houphouétisme, à l’œuvre de construction entamée par le Président Félix Houphouët Boigny et pérenniser par le Président Alassane OUATTARA.», confiait il y’a quelques temps le président du sénat Ahoussou Jeannot Kouadio. La mise au point du pdci sur ces nouvelles adhésions au parti unifié n’aura pas tardé. Selon le président des maires membres du parti de Bédié, ce sont en réalité deux élus de leur camp qui ont basculé du côté de la coalition au pouvoir : «Ossin Yapi Christophe n’est pas un élu Pdci. Il a remplacé, en juin 2019, le maire Pdci élu, feu Abé Angoué Martial. Mais, Ossin Yapi Christophe est lui-même du Rhdp. On ne peut pas le brandir comme un maire Pdci qui vire au Rhdp… Jean Marc Kouassi a été élu sous la bannière ‘’Indépendant’’. Depuis 2019, il a viré au Rhdp. Alors, de quel élu Pdci parle-t-on dans cette localité ?». Concernant les deux autres élus, le parti de Bédié confirme qu’ils étaient bel et bien de leur formation politique : «Ils sont du Pdci-Rda. Ils ont été élus par un électorat Pdci. Ils ont fait savoir qu’ils étaient sous pression du Rhdp. Donc, ce sont des départs sous la pression, c’est du chantage politique», a expliqué le président des maires Pdci.

Le RHDP en quête d’audience ?

«Ils ont des difficultés d’audience. Ils voulaient séduire leurs nouveaux partenaires et les convaincre qu’ils ont des élus dans le Grand Centre. Mais, la vérité, c’est que ces élus ne vont pas avec leur électorat. Cette escroquerie politique ne prospère pas. Ceux qui leur mettent la pression pour partir font un faux calcul. Parce qu’ils ne partent pas avec ceux qui les ont élus. Ce n’est pas une action bénéfique pour leurs nouveaux partenaires», a fait savoir Kouacou Gnrangbé Jean, contacté par nos confrères d’Abidjan Net.

Vous pouvez aussi aimer