Côte d’Ivoire : l’opposant Doumbia Major à la solde du RHDP?

Opposition ivoirienne – Officiellement, Doumbia Major est le président du CPR, le Congrès panafricain pour le renouveau, un parti membre de l’opposition en Côte d’Ivoire. Mais certains militants de l’opposition remettent en cause son militantisme en faveur de l’opposition ivoirienne. Très suivi sur la toile, le cyberactiviste Chris Yapi vient de faire de troublantes révélations sur le véritable rôle tenu par le président du CPR. Selon l’avatar politique, Doumbia Major serait plutôt à la solde du pouvoir en place, à savoir le Rassemblement des Houphouëtistes.

L’opposant Doumbia Major milite-t-il vraiment pour la cause de l’opposition ivoirienne ? A cette question ses détracteurs répondraient clairement qu’il est plutôt à la solde du gouvernement actuel, même si son parti n’a pas encore officialisé son adhésion au RHDP parti unifié. Ancien compagnon de lutte de Guillaume Soro, l’enseignant universitaire s’attaque régulièrement à l’opposition ivoirienne, en l’occurrence Henri Konan Bédié qui projetterait d’être candidat à la présidentielle de 2020, Charles Blé Goudé qu’il accuse d’avoir commis le tout premier attentat terroriste sur le sol ivoirien, sans oublier Guillaume Soro, le président du GPS. Les révélations de Chris Yapi, un cyberactiviste très suivi par certains militants de l’opposition, risquent sans doute de faire réagir le président du CPR. Dans une parution sur la toile, l’avatar politique révèle que l’opposant Doumbia Major serait à la solde du pouvoir RHDP. Chris Yapi illustre ses propos par une récente visite que le président du CPR aurait effectué à la Présidence de la République, pour y rencontrer le dénommé Coulibaly Arouna Nanguin.

«Au fur et à mesure que le temps passe, les félons sont démasqués. C’est le cas du nommé Doumbia Soumaïla dit Doumbia Major que Chris Yapi a surpris en flagrant délit corruption.  En effet, ce quidam qui se targue d’être une poche de moralité n’est, hélas, rien d’autre qu’un vil corrompu. Chris Yapi vous informe et est formel que M. Doumbia Major perçoit chaque mois une enveloppe du palais présidentiel pour injurier et calomnier les opposants politiques. C’est la mission, à lui, confiée. Cet homme qui se présente comme un Docteur, enseignant et objecteur de conscience n’est en réalité qu’un mercenaire à la moralité douteuse !  Ce jeudi 28 mai 2020, aux environs de 16h 30, Doumbia Major s’est rendu à la Présidence, au bureau de M. Coulibaly Arouna Nanguin, pour empocher, de la main à la main, son butin. Il faut noter qu’au départ, c’est par l’intermédiaire de M. Soro Nangorgoh Jean-Baptiste (devenu Général de Gendarmerie) qu’étaient gérés les fonds destinés aux achetés. Chris Yapi est formel, Doumbia Soumaïla, le maître-chanteur, ne peut pas démentir cette information.», révèle l’avatar politique Chris Yapi. Président du Congrès Panafricain pour le Renouveau, Doumbia Major n’a officiellement pas encore annoncé son adhésion au RHDP parti unifié. L’opposant politique ivoirien reste critique à l’endroit de l’opposition ivoirienne, en particulier certains leaders dont Guillaume Soro, Henri Konan Bédié ou Charles Blé Goudé.

La réaction très attendue de Major

«Après avoir créé un parti, le Congrès Panafricain pour le Renouveau (CPR), dont il est le Président, il a réalisé qu’il était plus juteux de venir porter les habits de cyberactiviste au service du RHDP, pour empocher ses millions (argent du contribuable ivoirien). Les autres cyberactivistes du RHDP, qui touchent des miettes et peinent à joindre les deux bouts doivent noter le déséquilibre de traitement qui leur est réservé.  Chris Yapi lance un VIBRANT appel aux créanciers et autres fidèles de Doumbia Major ! C’est le moment, car l’homme Doumbia Major est liquide à l’heure là ! Allez prendre pour vous.», poursuit le cyberactiviste ivoirien. Très actif sur les réseaux sociaux, Doumbia Major ne devrait pas tarder à réagir aux révélations de l’avatar politique qui l’accuse d’être à la solde du parti unifié RHDP. A l’approche de la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire, le Congrès Panafricain pour le renouveau n’a toujours pas véritablement clarifié sa position, à savoir s’il envisageait de présenter un candidat à ce scrutin très attendu par les ivoiriens.

Vous pouvez aussi aimer