Convention du PDCI : voici les conditions de candidature

Présidentielle 2020 – Le Pdci qui entend reconquérir le pouvoir d’Etat à la faveur de la prochaine élection présientielle n’a pas encore désigné son candidat à cette élection. Le parti d’Henri Konan Bédié désignera son candidat à l’issue d’une convention dont la date reste encore à déterminer. Mais en attendant l’organisation de cette convention, le Pdci a levé le voile sur les conditions de candidature pour toute personne souhaitant être investie pour le compte du parti à la prochaine présidentielle.

La prochaine convention du Pdci Rda est très attendue par les militants du parti d’Henri Konan Bédié. C’est à l’issue de ce congrès que sera désigné le candidat du Pdci à la prochaine élection présidentielle prévue pour le mois d’octobre 2020. Contrairement au RHDP qui désigné son candidat sans passer par l’organisation d’un congrès, le parti d’Henri Konan Bédié compte bel et bien organiser sa convention d’investiture. Mais les conditions de participation à cette convention, dévoilées par le parti, alimentent déjà la polémique. Pour certains, le président Henri Konan Bédié a décidé de se tailler une convention sur mesure, histoire d’écarter certains potentiels candidats au sein de sa propre formation politique. A la lecture du communiqué reçu par notre rédaction, nous sommes en mesure d’affirmer que certains candidats seront d’office exclus de ce congrès, car ne remplissant pas les conditions exigées.

La prochaine convention du PDCI RDA désignera le candidat du parti à la prochaine élection présidentielle ivoirienne. Parmi les potentiels candidatures attendues au sein de la formation politique, celle de Jean-Louis Billon, porte-flambeau d’une nouvelle génération au sein du Pdci, ou encore le technocrate Thierry Tanoh. Au Pdci, on s’attend également à une candidature du président du parti Henri Konan Bédié. A la tête du Parti démocratique de Côte d’Ivoire depuis 25 années, l’ancien dirigeant ivoirien de 87 ans n’exclut pas une participation à la présidentielle ivoirienne annoncée pour octobre 2020. D’ores et déjà, plusieurs militants et cadres du parti se sont montrés favorables à une candidature du sphinx de Daoukro, qui rappelons-le, remplit toutes les conditions exigées pour la convention du Pdci :

«-Être exclusivement ivoirien
-Jouir de ses droits civils et politiques
-Être âgé de 35 ans au moins
-Être parrainé par une liste d’électeurs représentant 1% de l’électorat local dans au moins 50% des districts autonomes et régions
-S’acquitter d’une caution de 50 millions de FCFA
-Être militant « actif » du Pdci
-Être de bonne moralité
-Être disponible
-Avoir été membre du Bureau politique pendant au moins 10 ans
-Être à jour de ses cotisations
-Le paiement de la somme de 25 millions non remboursables comme « contribution » à l’organisation de la convention devant désigner le candidat
-s’engager à ne pas aller en indépendant en cas de défaite à la convention
-s’engager à ne pas quitter le Pdci en cas de défaite à la convention
-Certifier qu’il n’a pas répudié la nationalité ivoirienne
-Certifier qu’il n’a pas d’autre nationalité que la nationalité ivoirienne
-Produire les photocopies des cartes de membre du Pdci des cinq dernières années ou une attestation de paiement des cotisations des cinq dernières années.
-Produire une photocopie de la carte d’électeur des derniers scrutins nationaux.», lisons-nous dans un communiqué diffusé par le Pdci Rda.

Certains candidats exclus d’office ?

«Je souhaite être le candidat du Pdci…Pour qu’il en soit ainsi, c’est la responsabilité des secrétaires. Si ce n’est pas une convention où les secrétaires vont décider moi, je ne vais pas accepter la décision de Mr Bédié», révélait l’année dernière le candidat indépendant à la présidentielle d’octobre 2015. Au regard des conditions exigées, KKB devrait renoncer à sa candidature lors de cette convention du PDCI RDA. Aussi, certains candidats comme Tidjane Thiam qui signe son retour sur la scène politique ivoirienne timidement, devraient sans surprise être recalés, puisqu’il est clairement mentionné qu’il faut être membre du bureau politique pendant au moins 10 années. Billon qui incarne aussi la jeunesse au sein de la formation politique pourrait lui aussi ne pas prendre part à cette convention du Pdci.

Vous pouvez aussi aimer