Blé Goudé demande à rentrer en Côte d’Ivoire

Retour de Blé Goudé – Acquitté depuis plus d’un an, l’ancien leader des jeunes patriotes est dans l’attente du verdict final des juges de la chambre d’appel de la CPI, concernant son retour au pays. En avril 2019, des bruits de couloirs annonçaient des négociations entre le président du COJEP et l’Etat de Côte d’Ivoire, en vue de son retour au pays, des informations que le principal avocat de Charles Blé Goudé. Après le réaménagement de ses conditions de détentions par la CPI, le président du Cojep souhaite désormais rentrer au pays.

Le retour de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire sera-t-il possible ou pas ? Seule certitude du moment, le président du Cojep a déjà saisi les autorités ivoiriennes de son intention de revenir au pays. Il y’a plus d’un an, deux des trois juges de la Cour Pénale Internationale prononçaient une décision favorable à Laurent Gbagbo et son protégé. Mais la décision d’acquittement prononcée par les magistrats de la première instance a été contestée par Fatou Bensouda, Procureure à la Cour Pénale Internationale. Dans l’attente du verdict final de leur procès, Charles Blé Goudé et son mentor ont récemment vu leurs conditions de détention être modifiées par la chambre d’appel désormais en charge de leur dossier. L’ancien leader des jeunes patriotes et son mentor ont désormais la possibilité de voyager dans les pays signataires de la charte de la CPI, dont la Côte d’Ivoire. C’est donc à la lumière de ce constat que Blé Goudé a décidé de saisir les autorités ivoiriennes via un recours pour son retour au pays.

«Depuis quelques jours, une rumeur sciemment entretenue fait état de ce que l’Etat de Côte d’Ivoire aurait affrété un avion pour le retour de monsieur Charles Blé Goudé dans son pays. L’équipe de défense de monsieur Charles Blé Goudé voudrait par le présent communiqué, informer l’opinion nationale et internationale que cette information n’est pas fondée. Ni l’équipe de défense, ni monsieur Charles Blé Goudé lui-même n’ont jamais été saisis pour des discussions ayant pour objet un tel projet. En conséquence, la supposée information relève de la rumeur», révélait il y’a un peu plus d’un an Me N’Dri Claver, l’avocat principal de Charles Blé Goudé. Plus d’un an après cette annonce faite par son conseil, Charles Blé Goudé exprime enfin son désir de vouloir rentrer au pays : «J’ai exprimé ouvertement et publiquement mon intention, ma volonté de rentrer chez moi en Côte d’Ivoire. J’ai formulé cette demande auprès des autorités de mon pays. J’attends une suite. Je ne quémande pas de rentrer chez moi. Je veux rentrer chez moi. J’attends que les autorités de mon pays me le permette. Et je leur dis que je m’en remets à leur décision…Ce que je demande aux autorités, ce n’est pas une première en Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire a une longue tradition d’aller chercher ses fils et filles qui se trouvent à l’extérieur du fait d’une crise ou d’une opposition des idées. Je viens et mon leitmotiv, ce sera le dialogue, pas pour une soumission parce je reste avant tout un opposant au régime», fait savoir le président du Cojep. Pour l’heure, aucune démarche dans ce sens n’a encore été initiée par son mentor Laurent Gbagbo, également libre de tout mouvement suite à la modification de ses conditions de détention par les juges de la chambre d’appel de la CPI le 28 mai dernier.

> Lire aussi  Kobenan Kouassi recadre Yodé et Siro après leurs critiques contre Ouattara

Condamné en Côte d’Ivoire

«On me condamne par contumace, pourtant je ne suis ni en fuite ni introuvable. Je ne refuse pas de me présenter devant la justice de mon pays. Les autorités de mon pays savent où je suis, puisque je suis devant la Cpi par leur volonté de me voir jugé pour des faits post-électoraux. J’ai été acquitté, la procédure est encore en cours, et à la surprise générale, on me condamne pour les mêmes faits dans mon pays», confiait il y’a quelques mois Blé Goudé après sa condamnation à 20 ans de prison.

Vous pouvez aussi aimer