L’ANC d’Alphonse Soro interpelle le gouvernement

Alliance Nationale pour le changement – L’ANC figure parmi les formations politiques ivoiriennes qui ont décidé de soutenir la candidature de Guillaume Soro à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. A l’issue d’une réunion, le secrétariat général a décidé d’interpeller le gouvernement sur plusieurs sujets d’actualité, notamment l’épineuse question des enrôlements sur la liste électorale. Comme de nombreux partis d’opposition, l’Alliance Nationale pour le Changement a appelé le gouvernement à proroger la date limite annoncée pour la révision de la liste électorale ivoirienne.

Le secrétariat général de l’ANC a passé en revue plusieurs sujets d’actualité ivoirienne lors de sa récente réunion à laquelle son président a assisté par visioconférence. Le parti politique a également appelé à la levée du mandat d’arrêt international émis contre Guillaume Soro en Côte d’Ivoire. La justice ivoirienne a récemment condamné Guillaume Soro à 20 ans de prison ferme dans le cadre de l’enquête sur l’acquisition de sa résidence située dans la commune de Cocody. Cette condamnation intervenait quelques jours après le verdict de la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples, verdict qui ordonnait à l’Etat ivoirien de suspendre les poursuites contre Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne.

«Le Secrétaire Général a rassuré les membres quant au dévouement des militants pour l’enrôlement électoral et à l’activisme des militants à se faire inscrire dans la base de données de GPS à travers le Comité de Pilotage des Adhésions récemment initié par le Président du Parti.  Abordant le second point de son exposé, le Secrétaire Général a fait un large exposé sur l’actualité socio-politique nationale du pays. La réunion a également entendu différentes communications de certains membres de la direction sur différents points stratégiques dans le cadre du fonctionnement et du rayonnement du Parti.  Prenant la parole, le Président de l’ANC, l’Honorable Alphonse SORO, a félicité vivement le Secrétaire Général et tous les membres de la Direction du Parti pour le travail titanesque abattu. En outre, il a réitéré sa profonde préoccupation devant le blocage du dialogue politique ivoirien à quelques 05 mois des élections générales de 2020.», a déclaré le porte-parole de l’ANC dans un communiqué officiel. Plusieurs sujets d’actualité ont été passés en revue par la formation politique durant sa réunion. Parmi les points abordés, la révision de la liste électorale, la récente attaque terroriste sur le territoire ivoirien. Concernant l’attaque terroriste, «La Direction de l’ANC se dit préoccupée par l’avancée progressive des attaques djihadistes sur le territoire ivoirien avec une deuxième attaque meurtrière après celle de Grand-Bassam qui avait déjà coûté la vie à 19 Ivoiriens en mars 2016. Elle présente ses condoléances sincères et profondes aux familles des soldats tués à Kafolo et exige que les autorités prennent à bras le corps la menace djihadiste sans considération des querelles politiciennes ; elle apporte son soutien aux Forces de Défense et de Sécurité qui paient au prix de leur vie pour la sécurisation des Ivoiriens et de leurs biens.», rapporte l’ANC dans son communiqué.

Le gouvernement interpellé sur la hausse des cas de la Covid-19

«Au regard de la résurgence de la pandémie marquée par un nombre croissant de contaminations les dernières semaines dans le pays, l’ANC déplore le déconfinement non parcimonieux et accéléré du pays.  Par ailleurs, l’ANC s’inquiète du chiffre des nouvelles contaminations. Un constat alarmant qui tient sa justification dans le relâchement de la sensibilisation sur le COVID-19. C’est aussi le lieu pour l’ANC de mettre le gouvernement face a ses responsabilités concernant la santé des cadres de GPS maintenus en prison nonobstant les appels à leur libération dans cette période de Coronavirus qui serait désormais dans certaines prisons. C’est pourquoi, il recommande au gouvernement de prendre les dispositions pour leur libération immédiate.», a indiqué le porte-parole de l’ANC dans son communiqué. La Côte d’Ivoire a officiellement dépassé la barre des 9000 cas de contamination à la Covid-19 selon les dernières statistiques du ministère de la santé.

Vous pouvez aussi aimer