Guillaume Soro appelle à un audit international de la liste électorale

Révision liste électorale – Lancé depuis le mois de juin, la révision de la liste électorale en Côte d’Ivoire avait suscité quelques divergences entre l’opposition ivoirienne et la CEI, commission électorale indépendante. Pour les opposants ivoiriens, le délai de deux semaines qui avait été accordé aux ivoiriens pour se faire enrôler sur les listes n’était pas raisonnable, une opération qui a été prorogée jusqu’au mois de juillet par la commission électorale indépendante. Depuis Paris, Guillaume Soro a appelé à un audit international de la liste électorale ivoirienne.

Guillaume Soro s’est une nouvelle fois exprimé sur la présidentielle ivoirienne d’octobre 2020 depuis la ville de Paris où il a élu domicile depuis quelques mois. Frappé par un mandat d’arrêt international, l’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne a écopé de 20 ans de prison ferme dans le cadre de l’enquête sur l’acquisition de sa résidence à hauteur de 1,5 milliard de francs Cfa. En dépit de sa condamnation, l’ancien chef du parlement ivoirien confirme sa participation à la prochaine élection présidentielle prévue dans quelques mois dans son pays. Après avoir appelé les ivoiriens à se faire enrôler, notamment, les militants du GPS, Guillaume Soro a souhaité un audit international de la liste électorale dont la révision a démarré depuis le 10 juin dernier.

«L’élection présidentielle appartient avant tout au peuple  L’élection présidentielle appartient avant tout au peuple.Essayer de suborner le vote du peuple est une forfaiture. Que le régime actuel ait bénéficié de l’implication de la communauté internationale pour assurer la transparence du scrutin en a assuré la crédibilité, la stabilité.  Tenter de flouer et de limiter le vote du peuple par l’exclusion de candidats artificiellement, engendrent la déchirure or la Côte d’Ivoire en a souffert depuis 1995. En 2000 de nombreux candidats se sont vus exclus. La suite a été tragique. N-a-t-on pas tiré de leçons? Pourquoi devrait-on reproduire les memes erreurs? Pourquoi devrait-on faire souffrir le peuple ? La mémoire est-elle si courte? », a rappelé d’emblée Guillaume Soro, le président du GPS. L’ancien chef du parlement ivoirien qui suit avec attention la révision de la liste électorale ivoirienne a plaidé pour une grande transparence au cours de cette opération. Pour cela, Guillaume Soro a appelé les ivoiriens à un audit international de la liste : «En 2020 la maturité devrait nous obliger à scrutin paisible, seul gage d’une vraie réconciliation. Respecter la souveraineté du peuple exige une liste électorale limpide.  J’en appelle aux forces vives de la nation à réclamer un audit international de la liste électorale. Personne ne devrait en avoir peur si l’on a rien à cacher. L’on doit exiger une élection sans exclusion si l’on est clean.  Je suis ivoirien et je suis candidat c’est mon droit. », a fait savoir l’ancien chef du parlement ivoirien. A quelques mois de la tenue de la présidentielle, le doute plane encore sur la candidature de Guillaume qui a été récemment condamné à 20 ans de prison ferme par la justice ivoirienne.

La révision de la liste électorale prolongée

«La CEI porte à la connaissance de l’ensemble des ivoiriennes et des ivoiriens en âge de voter, la prolongation de l’opération de Révision de la Liste Électorale jusqu’au dimanche 5 Juillet 2020 à 12h (midi).  A la demande des partis politiques de tous bords suite aux trois jours de pluie torrentielle, cette proposition de la CEI au Gouvernement fait suite à un nouveau consensus de tous les acteurs politiques et des parties prenantes au processus électoral.», a déclaré la commission électorale indépendante dans un communiqué transmis il y’a quelques jours. Bien avant la fin du délai accordé, plusieurs personnalités politiques de l’opposition avaient appelé à une prorogation de l’opération, en vue de permettre au plus grand nombre d’ivoiriens de se faire enregistrer sur les listes électorales, avant la tenue de la présidentielle. Pour l’heure, la présidentielle ivoirienne prévue pour le 31 octobre, n’a pas encore fait l’objet d’un report.

Vous pouvez aussi aimer