Présidentielle 2020 CI : Bédié donne les raisons de sa candidature

Election en Côte d’Ivoire – Henri Konan Bédié est revenu sur les raisons de sa candidature à la prochaine élection présidentielle ivoirienne, une candidature qui alimente fortement la polémique, en raison de l’âge de l’ancien dirigeant ivoirien. Agé de 86 ans, Henri Konan Bédié sera sans surprise le candidat du pdci aux prochaines échéances électorales ivoiriennes, après le rejet de la candidature de son rival KKb à la convention de son parti. A l’occasion de l’ouverture de la convention de son parti, l’ancien dirigeant a évoqué les raisons de sa candidature à cette élection.

Henri Konan Bédié a été désigné ce jour comme candidat du PDCI aux prochaines élections présidentielles prévues pour le 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire. A l’issue de la convention de son parti, l’ancien président ivoirien a récolté plus de 99% des suffrages. Seul candidat en lice, Henri Konan Bédié défendra donc les couleurs du PDCI RDA lors de la prochaine échéance électorale. A l’ouverture de la convention, l’ancien président ivoirien est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à se présenter à l’élection prévue pour le 31 octobre prochain. Pour l’ancien dirigeant ivoirien, cette candidature répond un appel pour le salut de la nation ivoirienne. Face à Henri Konan Bédié, le RHDP envisage désormais une candidature de Ouattara Alassane, suite à la disparition du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat désigné au mois de mars par le RHDP.

C’est officiel, Henri Konan Bédié a été désigné à la convention du PDCI comme candidat de son parti à la présidentielle d’octobre prochain. Seul candidat en lice lors de la convention, l’ancien dirigeant a été élu avec plus de 90% des suffrages exprimés. Bien avant l’ouverture de la convention, l’ex-dirigeant évoquait les raisons de sa candidature à cette échéance électorale : «En tant que militant, je suis venu accomplir mon devoir de voter. J’ai donc comme vous le voyez, étant et parlant voter tout à l’heure…Et, ce que nous faisons, c’est en tenant compte de ce constat de fixer nos priorités. Elles sont nombreuses, et consignées dans notre programme de société et de gouvernement et bientôt les militants et les populations ivoiriens auront la primeur de ce choix stratégique…Nous voulons spécialement nous préoccuper de l’éducation, de l’école, de la santé, de la sécurité, du bien-être, des Ivoiriens. Mais également nous soucier des problèmes de chômage qui assaillent notre jeunesse», a déclaré Henri Konan Bédié, candidat du PDCI à la prochaine élection présidentielle ivoirienne. Poursuivant sur les raisons de sa candidature, HKB entend mettre l’accent lors de sa campagne sur plusieurs secteurs clés comme l’éducation et la santé : «Nous voulons spécialement nous préoccuper de l’éducation, de l’école, de la santé, de la sécurité, du bien-être, des Ivoiriens. Mais également nous soucier des problèmes de chômage qui assaillent notre jeunesse. Car le chômage frappe à près de 90 % cette population cible. Voilà l’essentiel. Il y aura beaucoup à dire et nous le dirons pendant la campagne à venir», révèle l’ancien dirigeant ivoirien à l’ouverture de la convention de son parti.

Un mauvais exemple pour la nouvelle génération

«Un homme qui prend un engagement public de ne plus être candidat au delà de 80 ans et qui ne respecte pas sa parole publique est juste un individu qu’on range dans la catégorie de personne infréquentable dans les sociétés civilisées ou la parole d’honneur à une importance. C’est un individu sans foi ni loi avec lequel on ne traite pas affaire, et en politique, c’est un individu indigne de confiance, qui ne mérite pas d’être porté à la tête d’un pays.  Les états se construisent sur la base du respect des engagements internationaux, du respect des lois qu’on s’est librement imposées ; et au niveau des rapports interpersonnels, sur la base du respect de la parole publique ainsi que le respect de sa signature.», explique Doumbia Major, le président du congrès panafricain pour le renouveau.

Vous pouvez aussi aimer