Présidentielle 2020 : Blé Goudé veut un report du scrutin

Scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire – A quelques semaines de la tenue du premier tour, l’opposition ivoirienne joue ses dernières cartes dans son bras de fer contre le pouvoir actuel. Après avoir protesté contre le troisième mandat du président ivoirien, l’opposition ivoirienne est montée au créneau pour demander un report du scrutin présidentiel. Parmi les voix favorables à cette hypothèse, le président du COJEP Charles Blé Goudé, Depuis la Haye, il a donné les raisons pour lesquelles il fallait reporter le scrutin du 31 octobre.

L’opposition ivoirienne entend envoyer un signal fort au pouvoir en place le 10 octobre prochain, lors du giga meeting qui se tiendra au Stade Felicia. Plusieurs leaders de l’opposition ont invité leurs militants à se joindre à cette grande manifestation contre le pouvoir en place. Depuis la Haye, Charles Blé Goudé s’est récemment exprimé sur la présidentielle du 31 octobre en Côte d’Ivoire. Exclu de la liste électorale, le président du Cojep a plaidé, tout comme Pascal Affi N’Guessan, pour un report de la présidentielle qui se tiendra dans quelques semaines en Côte d’Ivoire. Selon l’ancien leader de la jeunesse patriotique, toutes les conditions ne sont pas encore réunies pour des élections inclusives et paisibles. De son côté, la mission conjointe de la Communauté Internationale, a annoncé qu’elle ferait venir des observateurs pour s’assurer du bon déroulement du scrutin présidentiel du 31 octobre.

Pour Blé Goudé, les élections du 31 octobre doivent absolument être reportées. S’il n’est pas candidat à ce scrutin, le président du Cojep suit avec une grande attention, depuis la Haye, le déroulement de ce scrutin présidentiel. Selon lui, il serait injuste que les élections se tiennent en Côte d’Ivoire à la date indiquée, alors que plusieurs personnalités politiques du pays ont été exclues du scrutin, en raison de leur condamnation par la justice ivoirienne. Selon le président du Cojep, «On ne peut pas vouloir le changement et être réfractaire au changement. Tu étais dans l’opposition, hier, tu criais changement, maintenant au pouvoir, tu es réfractaire au changement. Tu parles de justice, alors que toi-même tu es injuste. Dans quel pays on interdit les manifestations pendant la précampagne. C’est la preuve qu’il y a un problème. Moi, je veux qu’on reporte les élections, qu’on mette ce report à profit pour recoudre ce qui a été déchiré.  Je demande le dialogue national pour recoudre ce qui a été déchiré. Je demande la dissolution du Conseil constitutionnel pour mettre à sa tête un magistrat qui n’est pas Rdr, Pdci, Fpi, Gps, etc. Je demande une Commission électorale consensuelle pour recoudre ce qui a été déchiré.  (…) Hier, le Conseil constitutionnel a parlé, on dit qu’on ne respecte pas son verdict parce que ce sont les amis de Gbagbo qui l’ont rendu. Donc, nous aussi, nous n’allons pas respecter le verdict rendu par les amis de Ouattara à la tête de ce Conseil constitutionnel.», a indiqué, Charles Blé Goudé depuis la Haye. Le conseil Constitutionnel a annoncé la validation de quatre candidatures, sur la quarantaine de dossiers de candidatures reçues par la commission électorale indépendante.

Un report s’impose

«Reporter les élections du 31 octobre, c’est sauver la Côte d’Ivoire. Il faut que Ouattara accepte de s’asseoir avec l’opposition autour d’une table pour discuter. L’élection présidentielle n’est pas un rendez-vous des courageux et des faibles. Ce n’est pas un rendez-vous des muscles, des katas, des karatékas, des boxeurs. C’est un rendez-vous de confrontation des projets de société. Comment organiser une élection qui est déjà calée, bouclée, gérée ? C’est ce qu’on appelle tricherie.  La Côte d’Ivoire a besoin de tous ses enfants. Quand on va se rassembler, il faut qu’on se dise la vérité», a déclaré le président du Cojep depuis la Haye. Ouattara Alassane, Henri Konan Bédié, Affi N’Guessan et Kouadio Konan Bertin, sont les quatre candidats retenus pour la présidentielle du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire.

Vous pouvez aussi aimer