Retour de Gbagbo : le RHDP recadre Simone Gbagbo

Publicités

Cohésion nationale – La Cour Pénale Internationale a rendu son verdict suite à l’appel du Procureur Fatou Bensouda dans l’affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la Haye. La Cour d’appel a confirmé la décision d’acquittement rendu par les juges de la Première Instance il y’a plus d’un an. Alors que le retour de Laurent Gbagbo s’invite au cœur de l’actualité, le RHDP monte au créneau pour recadrer Simone Gbagbo, l’épouse de l’ex-chef d’Etat.

Annoncé à maintes reprises, le retour de Laurent Gbagbo se fera forcément avec le soutien et l’aval des autorités ivoiriennes. Le président ivoirien s’est d’ailleurs engagé à prendre les dispositions nécessaires pour faciliter le retour de l’ancien chef d’Etat ivoirien après la confirmation de la décision d’acquittement de la Cour Pénale Internationale il y’a plus d’un an. Le week-end dernier, plusieurs cadres et partisans proches de Laurent Gbagbo, s’étaient réunis dans le cadre de la célébration de ce retour tant attendu par les ivoiriens. Mais les propos tenus par l’ancienne première dame Simone Gbagbo, n’ont pas manqué d’alimenter les débats, notamment au sein du RHDP. Le parti présidentiel est d’ailleurs monté au créneau pour dénoncer les propos de l’ancienne première dame, des propos qualifiés de xénophobes par le parti au pouvoir.

Le porte-parole du RHDP, Kobenan Kouassi Adjoumani, n’y est pas allé de main-morte avec l’ancienne première dame, Simone Gbagbo, accusée par le parti présidentiel d’avoir tenu des propos xénophobes : «La rivière a encore débordé de son lit, hélas ! Mme Simone Gbagbo voudrait torpiller les initiatives tendant à faciliter le retour annoncé de M. Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire et porter un coup fatal aux efforts de normalisation et d’apaisement du climat socio-politique entrepris par le Gouvernement sous la haute égide de SEM Alassane Ouattara, Président de la République, qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. En effet, profitant d’une tribune à elle offerte par des associations et mouvements politiques proches du FPI tendance GOR, Mme Simone Gbagbo s’est illustrée à travers des propos fort choquants, outrageants et méprisants. Des propos teintés de xénophobie, de haine et de mépris à l’endroit de ceux qui, selon elle, se seraient rendus coupables de « la déportation » de l’ex-Président à la CPI. Pour l’épouse de l’ancien Président de la République, « des gens, des étrangers ont décidé qu’ils avaient le droit de prendre les fils de Côte d’Ivoire et les déporter ailleurs ».  Que cache la virulence de tels propos au moment où le Président Alassane Ouattara ne cesse de multiplier les actes d’apaisement en vue de favoriser et même d’accélérer le processus de réconciliation nationale ?  Que cache cette provocation de Mme Simone Gbagbo au moment où les porte-voix officiels de M. Laurent Gbagbo ont décidé de fermer la parenthèse des invectives et des attaques gratuites pour s’inscrire résolument dans la voie d’un dialogue apaisé, constructif et responsable avec le Gouvernement ? Pour qui et pour quelle chapelle en définitive prêche Mme Simone Gbagbo qui s’échine à ressusciter le monstre hideux de la xénophobie dans une Côte d’Ivoire qui cherche à rassembler toutes ses filles et tous ses fils ? Mme Simone Gbagbo aurait-elle intérêt, pour des motifs particuliers strictement personnels, à vouloir freiner le processus du retour de M. Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire ?», rapporte le porte-parole du RHDP dans une déclaration.

Une provocation de trop

«Manifestement, pour le RHDP, cette énième provocation de Mme Simone Gbagbo n’est pas seulement de trop, elle est aussi et surtout suspecte. C’est comme si le retour de M. Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire annonçait d’autres orages internes au sein de sa propre famille politique. En tout état de cause, le RHDP qui a décidé de s’inscrire résolument dans la voie de la paix et de la réconciliation nationale ne souhaite s’attarder sur ces assauts répétés contre le processus d’apaisement en cours.», explique le porte-parole du RHDP, le ministre d’Etat Kobenan Kouassi Adjoumani.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités
Boucles Créole bannière