Le groupe parlementaire PDCI demande des comptes à Souleymane Diarrassouba

Hausse des prix – La flambée des prix de certaines denrées alimentaires sur les marchés ivoiriens ces dernières semaines ont fait réagir le ministre ivoirien du commerce. Dans un communiqué, Souleymane Diarrassouba avait dénoncé la hausse du prix du kilo de viande dans les boucheries et abattoirs. Pour le groupe parlementaire PDCI, le ministre ivoirien devrait s’expliquer devant les élus du peuple.

Le groupe parlementaire PDCI RDA attend des explications du ministre du commerce au sujet de la hausse constatée sur certaines denrées alimentaires en Côte d’Ivoire. Parmi ces denrées de première nécessité à avoir flambée, la viande. Face aux spéculations annonçant le prix de la viande à 3000 frs pour le Kg, voire plus, le ministre du commerce a rappelé dans un communiqué les tarifs d’achat de la viande auprès des bouchers sur les marchés ivoiriens, une décision qui laisse visiblement le PDCI RDA sur sa soif. Dans un communiqué de presse, le groupe parlementaire de l’opposition a invité le ministre Diarrassouba Souleymane à une séance de question orale débat au sein de l’Assemblée Nationale. Quelques années en arrière, certains élus de l’opposition avaient sans succès adressé des invitations à des membres du gouvernement au parlement. Difficile donc de savoir si le ministre ivoirien donnera une suite à cette invitation adressée par le principal groupe d’opposition au parlement ivoirien.

Le groupe parlementaire PDCI RDA veut des explications claires du ministre Diarrassouba Souleymane, dans une séance de question débat oral à l’Assemblée Nationale : «Mesdames et messieurs,  Chers amis de la Presse,  Notre rendez-vous de ce jour se présente comme le second du genre, trois semaines après le point de presse qu’il nous a plu de tenir le 10 mai dernier, pour vous informer de l’initiative du Groupe parlementaire PDCI-RDA, relative à une procédure invitant le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, à bien vouloir se prêter à l’exercice constitutionnel de la Question Orale Avec Débat.  La session parlementaire étant pour l’heure au ralenti au niveau de l’hémicycle, les députés du PDCI-RDA osent croire que cette 1ère Question Orale sera examinée dès l’adoption du calendrier des travaux parlementaires. En attendant donc que le Gouvernement veuille donner une suite convenable à cette première requête, le dévouement du Groupe parlementaire PDCI-RDA pour la défense des intérêts des Ivoiriens, de TOUS les Ivoiriens demeure un acquis. C’est pourquoi il nous paraît nécessaire de poursuivre un pan de notre activité parlementaire en explorant toutes les voies à même d’identifier les causes d’un certain nombre de préoccupations d’intérêt national. Cet engagement, nous le prenons, afin de contribuer, avec l’exécutif, à l’amélioration des conditions socio-économiques des ivoiriennes et ivoiriens. De fait, il est aisé à tous de constater que le panier de la ménagère est de plus en onéreux, tandis que le coût des actes médicaux devient prohibitif pour la très grande majorité de nos concitoyens. Par ailleurs, les charges induites par le recours aux services de transport, pèsent considérablement sur les usagers pour n’évoquer que ces aspects préoccupants du pouvoir d’achat des Ivoiriens, qui s’est considérablement réduit face à l’inflation.», a déclaré le groupe parlementaire de l’opposition dans son communiqué.

Souleymane Diarrassouba attendu à l’Hémicycle

«Ainsi, conformément au Règlement de l’Assemblée nationale, en ses articles 116 et suivants, Le Groupe parlementaire PDCI-RDA, a transmis ce jour, une correspondance à Monsieur le Ministre du Commerce et de l’Industrie, aux fins qu’il se soumette à un débat qui permettra de nous situer sur les causes profondes des coûts anormalement élevés des produits de consommation courante, ainsi que de certains services de base. Bien entendu, cette rencontre d’échanges devrait offrir l’opportunité à Monsieur le Ministre du Commerce et de l’Industrie, de nous exposer les mesures idoines et actions concrètes qu’il envisage comme réponses aux problèmes liés à la cherté de la vie. C’est, toujours soucieux de l’exigence de transparence et de l’impératif de responsabilité que, par le mécanisme de la « Question Orale Avec Débat », les députés membres du Groupe parlementaire PDCI-RDA, sollicitent du Gouvernement», déclare le PDCI.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer