Retour de Gbagbo : le RACI appelle à la retenue

Gbagbo en Côte d’Ivoire – Selon une annonce faite par le secrétaire général de l’aile dissidente du FPI, Assoa Adou, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, sera de retour en Côte d’Ivoire le 17 juin prochain.

Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire alimente la polémique entre pouvoir en place et partisans de l’ancienne majorité présidentielle. Dans une intervention, le porte-parole du gouvernement ivoirien n’avait pas hésité à déclarer que le gouvernement n’avait été consulté pour la date du 17 juin, annoncée par Assoa Adou comme date de retour de l’ancien président ivoirien en Côte d’Ivoire. Après avoir déploré une démarche unilatérale de l’ancienne majorité présidentielle, le ministre de la réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin, a indiqué avoir pris acte de la date communiquée par le front populaire ivoirien. Mais les modalités de l’accueil qui sera réservé à l’ancien dirigeant ivoirien divisent encore la classe politique. Pour sa part, le RACI a appelé à la retenue et au respect de la mémoire des 3000 morts de la crise ivoirienne. Le collectif des victimes de la crise présidé par Issiaka Diaby se mobilise pour l’accueil de l’ex-président ivoirien qui selon le président du collectif, devrait être conduit en prison à son arrivée sur le territoire ivoirien.

Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire est prévu pour le mois de Juin selon Assoa Adou. A la faveur de ce retour, les appels au calme et à la retenue se multiplient, comme nous pouvons le constater dans un communiqué du RACI : «Après la confirmation de l’acquittement de l’ex-président Laurent GBAGBO et de Monsieur Charles Blé Goudé par la chambre d’appel de la Cour pénale internationale le 31 mars 2021, ceux-ci ont annoncé leur retour dans leur pays. À cet effet, un comité d’accueil, composé principalement de leurs partisans, a été mis sur pied. Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire ( RACI), parti politique attaché à la culture de la paix et à la cohésion sociale, tient à remercier le Président de la république, Son Excellence Alassane OUATTARA, pour les initiatives prises en faveur du retour de l’ex-chef de l’État dans la dignité. En effet, le Président de la république a annoncé que des dispositions seront prises pour que Monsieur Laurent GBAGBO bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et indemnités dus aux anciens Présidents. En plus, les frais occasionnés par son voyage et ceux des membres de sa famille seront prises en charge par l’État de Côte d’Ivoire. C’est le lieu d’appeler chacun à la retenue et au respect de la mémoire des 3 000 morts de la crise post-électorale de 2010; laquelle crise est née du refus de Monsieur Laurent GBAGBO de reconnaître les résultats publiés par la Commission Électorale Indépendante ( CEI) et certifiés par la Communauté internationale. Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire souhaite que les circonstances du retour de l’ex-président Laurent GBAGBO et de Monsieur Charles Blé Goudé s’éloignent de l’esprit d’une cérémonie festive; il faut éviter de donner l’impression que l’on nargue les parents des victimes de la crise post-électorale de 2010 et qu’il y’a une volonté manifeste de les replonger dans la douleur.», a déclaré le RACI dans un communiqué.

Appel à l’apaisement

«Balle à terre un peu plus tard. Des délégués de l’opposition ont rencontré le nouveau réconciliateur au gouvernement. « Le président Laurent GBAGBO est un homme  libre, c’est à  lui de décider quand il rentre dans son pays. Nous avons appris qu’il rentre le 17 juin 2021, nous prenons acte . ».  Et puis cette déclaration du Propriétaire des Tabourets du parti de ton Camarade: « Tout ce que nous voulons, c’est que tout se passe dans l’apaisement. Le RHDP n’est que le prolongement de son président (Ton Camarade). C’est le Président qui a annoncé le retour de Laurent Gbagbo. Comment voulez-vous que le RHDP rame à contre-courant de son Président?», explique Fernand Dédeh.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer