in

Elections législatives Côte d’Ivoire : le MIDH appelle à une participation pacifique et citoyenne ce dimanche 18 décembre

Le Mouvement ivoirien des droits humains (MIDH) a appelé les acteurs politiques et sociaux à une participation pacifique et citoyenne aux élections législatives de dimanche après une campagne électorale d’une semaine qui s’est achevée vendredi à minuit.

« Après le référendum constitutionnel du 30 octobre 2016 qui a connu une participation timide, les ivoiriennes et ivoiriens sont invités à renouveler les députés ivoiriens le dimanche 18 décembre 2016 » rappelle l’ONG dans un communiqué transmis à APA vendredi soir.

Du même sujet :
> 49 candidats sont validés
> La Commission électorale indépendante rassure
> A 72 heures du vote, la Une des journaux ivoiriens

Pour le MIDH, c’est un moment solennel et sacré mais aussi l’opportunité pour les citoyens de faire le bilan de l’examen périodique des promesses faites. Au terme de cette consultation, les populations pourront retirer ou renouveler leur confiance aux ‘’bons élèves de la république’’, estime cette organisation des droits de l’Homme.

« L’élection est le mode de désignation pacifique des députés à l’Assemblée Nationale dans un Etat de droit.

L’élection des députés à venir est d’une importante capitale en ce sens qu’il s’agit de désigner les personnes qui vont légiférer au nom de la république sur diverses questions » a expliqué Me Yacouba Doumbia, Président du Conseil d’administration du MIDH.

« Les lois prises par ces représentants s’imposent à tous et ont vocation à influencer notre vie quotidienne. Le choix ne doit pas être fondé sur des considérations émotives ou tribales mais il doit tenir contre de l’intérêt générale en toute conscience et pacifiquement » a-t-il indiqué avant d’interpeller tous les acteurs impliqués dans le processus.

« Il est bon de comprendre qu’on peut gagner une élection ou la perdre sans mettre en péril la vie de la nation. C’est pourquoi le MIDH appelle tous les candidats et les chapelles politiques au fair-play et au respect des droits de l’homme et du verdict des urnes expression de la volonté populaire. Dans cette consultation, le rôle de la Commission Électorale indépendante est crucial », a poursuivi Me Doumbia qui dit compter sur le « professionnalisme et l’impartialité de la CEI (Commission électorale indépendante) pour garantir une totale transparence ».

Par ailleurs, le MIDH s’est félicité de la « participation de toutes les chapelles politiques à cette joute électorale qui laisse présager d’une assemblée regroupant toutes les obédiences politiques au jeu démocratique, indicateur d’une avancée certaine du processus de consolidation de la réconciliation nationale ».

« Le monde entier a les yeux rivés sur la Côte d’ivoire. Cette élection doit être celle de la démonstration de la maturité politique du peuple ivoirienne à participer à une élection paisible », Me Yacouba Doumbia, exhortant « tous aux urnes dans le calme et la discipline ».

Dimanche, les électeurs ivoiriens sont appelés à choisir leurs députés parmi les 1337 candidats qui briguent les 255 sièges que compte le Parlement.

LS/APA

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Burkina: la 12e édition du festival « ciné droit libre »

La populations civile n’est pas intéressée par les élections législatives en Côte d’Ivoire