in

Epidémie Ebola : un nouveau vaccin attendu en RDC après l’essai en Guinée

Ne plus revivre le même cauchemar des 11.000 morts d’Ebola, telle est la mission à laquelle s’attèle depuis des années l’OMS grâce à la recherche d’un vaccin contre le virus.

Après un essai mitigé en Guinée, l’Organisation mondiale de la santé est sur le point d’effectuer une nouvelle expérience sur des patients en RDC où la maladie vient de se déclarer.

La fin d’Ebola, peut-on y croire

Trouver un vaccin efficace contre Ebola sera bientôt une réalité, à en juger par l’optimisme des organisations mondiales sanitaires. Au plus fort de la résurgence de la maladie en Guinée au cours de l’année 2013, de nombreux vaccins avaient été annoncés sans pour autant qu’ils soient expérimentés sur les malades. C’est seulement après la fin de l’épidémie en Guinée et dans tous les pays voisins qui étaient touchés que l’Organisation mondiale de la santé a démarré les tests. Et à ce jour, aucun vaccin n’a encore vu le jour contre la maladie à virus Ebola, mais l’OMS reste tout de même optimiste sur l’éventualité d’une solution qui verrait très bientôt le jour. Le vaccin conçu et fabriqué par le laboratoire de santé Merk a été déjà testé sur plus de 8000 personnes en République de Guinée. Côté résultat, c’est une satisfaction à demi-teinte des organisations sanitaires car l’efficacité du vaccin Merk n’a pas totale sur l’ensemble des personnes vaccinées lors de cette campagne pilotée par l’OMS.

Le vaccin Merk efficace seulement sur les adultes

Si pour Marie-Paule Kieny, directrice adjointe de l’OMS, « Le plus avancé pour le moment, c’est le vaccin Merk parce qu’on a pu montrer en Guinée qu’il était efficace. », la campagne de vaccination est loin d’avoir enrayé le virus Ebola :

« Premièrement, ce vaccin n’a pas pu répondre notamment sur la durée de l’immunité. Deuxièmement, chez les tout petits, on ne sait pas si ce vaccin peut-être efficace, sur les moins de six ans »,

a expliqué le Dr Sakoba Keita, chargé de la coordination de la campagne de lutte contre l’épidémie. La durée d’incubation du virus étant de 21 jours maximum, l’efficacité du vaccin élaboré par Merk s’achève la fin de la période indiquée, ce qui peut laisser lieu à une résurgence de la maladie malgré l’administration de la dose. Ajouté à cela les doutes sur l’efficacité du vaccin sur les plus petits, l’on serait tenté de dire qu’il y’a encore du chemin à faire pour éradiquer complétement le virus.
C’est pourquoi les professionnels de la santé devront mettre les bouchées doubles car l’épidémie commence à gagner du terrain en RDC. Selon un bilan provisoire dressé par l’Organisation mondiale de la santé, 3 personnes ont déjà perdu la vie avec le retour de la maladie, tandis que 18 personnes ont été placées sous surveillance. D’après la directrice de l’OMS, une campagne de vaccination « en anneaux » devrait bientôt démarrer pour éviter toute propagation du virus Ebola au pays et dans la sous-région.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire : Le dernier message laissé par Cheick Tioté avant son décès

Côte d’Ivoire : Les familles des victimes d’Arrah portent plainte contre la gendarmerie