in

Sidaction : le vaccin contre le VIH Sida, une question de temps

Si le pessimisme gagne certains depuis des années, les chercheurs restent eux toujours optimistes concernant la recherche d’un traitement contre le VIH Sida.

Sidaction 2018

A l’occasion du Sidaction, un chercheur français a fait le point des recherches concernant les vaccins contre le VIH Sida, une épidémie aux chiffres toujours aussi alarmants. A en croire le professeur Jean-Daniel Lelièvre, responsable du département des maladies infectieuses au CHU Henri Mondor, les Antirétroviraux devraient bientôt être un mauvais souvenir puisque le traitement tant attendu par tous devrait voir le jour dans très peu de temps.

En marge du Sidaction, le professeur Jean-Daniel Lelièvre a été porteur d’une nouvelle lueur d’espoir dans la recherche de vaccin contre le VIH Sida. Plus de quatre décennie que l’humanité attend les premiers traitements contre cette maladie qui a causé la mort de plus de 35 millions de personnes selon l’OMS, une attente qui ne devrait plus être trop longue si l’on en croit le responsable du département des maladies infectieuses au CHU Henri Mondor. Dans une interview accordée au quotidien Ouest France a passé en revue les difficultés qui empêchent depuis des années la mise en place du traitement efficace contre le VIH Sida : « Déjà, le système s’attaque au système immunitaire et le rend moins efficace (alors que le système immunitaire, notamment, doit combattre les virus). De plus, il se réplique très vite et mute (se modifie) très vite. On peut être infecté par seulement quelques exemplaires du virus. Mais très vite, le système immunitaire doit se défendre non pas contre un virus mais contre des variants nombreux du virus. On s’est aperçu qu’on ne connaît pas de gens infectés qui, spontanément, ont pu se débarrasser du virus. Contrairement à d’autres infections, comme l’hépatite B. », a indiqué le chercheur français à Ouest France (Philippe Richard). Interrogé sur les essais les plus avancés réalisés à ce jour sur un humain, le professeur Jean-Daniel Lelièvre a indiqué qu’il s’agissait du RV 144 réalisé en 2009. Cet essai a ‘‘a montré qu’en utilisant une combinaison de vaccins on avait une protection de 35 % dans des populations très à risque, mais avec une perte au cours du temps de la protection vaccinale.’’, poursuit le scientifique français.

Point sur les vaccins à l’essai contre le VIH Sida

A en croire le responsable du département des maladies infectieuses au CHU Henri Mondor, le RV 144 aussi appelé essai thai constitue l’une des avancées majeures à ce jour dans la recherche de traitement contre le VIH Sida : « Ce type de vaccins est plus simple et pourrait être une première approche de vaccination de masse, dans les pays à l’incidence importante. Même s’il ne marchait qu’à 50 % ce serait un grand pas. Il y a un grand essai de ce type en Afrique du Sud. Avec un peu plus d’injections, ils espèrent justement arriver à 50 %. », explique le chercheur français. Toujours Selon Jean-Daniel Lelièvre, l’une des approches les plus avancées concernant la recherche de vaccins contre le Vih serait un essai mené par le chercheur américain Louis Picker. Concernant la vectorisation particulière sur laquelle il travaille, lui et son équipe, le professeur Jean-Daniel Lelièvre a laissé entendre que les premiers essais grandeur nature pourraient démarrer dès l’année prochaine, évoquant la possibilité d’un vaccin préventif qui ne sera ‘‘efficace qu’à 50%’’. La fin du Sida serait selon le scientifique une question de temps, mais jusqu’à quand faudra-t-il encore patienter?

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Nordahl Lelandais soupçonné dans trois autres affaires de disparition

Samuel Eto’o candidat à la présidentielle : le poisson d’avril de trop