in

Résurgence de la méningite en Afrique

L’Organisation Mondiale de la Santé tire la sonnette d’alarme

L’Organisation Mondiale de la Santé craint une résurgence de l’épidémie de la méningite en Afrique pour l’année 2016. L’information a été officiellement annoncée par le représentant de l’OMS au Niger, Assimawé Pana en date du 3 décembre 2015. Il invite ainsi tous les pays africains de la ‘‘ceinture’’ à renforcer leur dispositif sanitaire pour parer à ce risque imminent d’un retour de la maladie. Entre 1996 et 1997, le continent africain avait sévèrement été touché par cette épidémie avec plus de 250.000 cas confirmés et causé la mort de plus de 25.000 personnes. La distribution du vaccin MenAfriVac en 2010 avait permis de réduire considérablement le taux de mortalité et les nouvelles contractions de l’épidémie.

Les pays de la ceinture de la méningite

Il s’agit d’une zone délimitée où la maladie a prospéré ces dernières années. Au total, 26 pays composent la ceinture qui s’étend de l’Afrique de l’ouest en Afrique de l’Est. Le Sénégal, la Côte d’Ivoire, La Mauritanie, l’Ethiopie sont quelques états encore vulnérables à l’épidémie. On estime à plus de 500 millions la population totale de la zone potentiellement exposée à un retour de la maladie en 2016. Deux pays de l’Afrique sub-saharienne durement frappés par cette catastrophe émergent du lot et attirent particulièrement l’attention de l’Organisation Mondiale de la Santé : le Niger et le Nigéria.

Deux états africains parmi les plus affectés

Le Niger et la République fédérale du Nigéria sont les nations africaines les plus exposées au risque de méningite dans la zone de la ceinture. Plus de 8500 cas ont été recensés au Niger au cours de cette année, entre les mois de janvier et de juin dont 573 décès confirmés. Une pénurie de doses à injecter était à l’origine du ravage causé par la maladie dans l’ancien Dahomey. Sur les 1,2 millions de vaccins nécessaires pour couvrir les zones touchées, seulement la moitié avait été disponible selon Mano Aghali, ministre nigérien de la santé. Quant au Nigéria, les statistiques sont sensiblement en baisse avec près 5221 personnes infectées et 557 morts.

Augmenter le nombre de vaccins pour l’Afrique

Au titre des mesures préventives pour contrer la résurgence de l’épidémie en 2016, les acteurs de la santé anticipent avec un renforcement de la distribution des vaccins. Ils proposent l’envoi de 5 millions d’injections supplémentaires pour freiner la propagation de la méningite C. Le MenAfriVac a quant à lui permis de diminuer l’influence de la forme A de l’épidémie sur le continent noir. L’OMS souhaite étendre ce vaccin aux nourrissons pour éviter son retour dans les 15 prochaines années.

Définitions Web

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

La coopération sino-ivoirienne s’accentue

JT Hebdo du 18 Décembre 2015