in

Les fonds du Sida détournés au Malawi

Des soupçons de détournements pèsent sur plusieurs fonctionnaires de l’état

Le ministre de la santé au Malawi Peter Kumpalume a annoncé le vendredi 25 décembre que des fonds destinés à la lutte contre le VIH-Sida avaient été détournés par des fonctionnaires de l’état. En tout, ce sont 63 personnes qui sont soupçonnées d’enrichissement illicite à partir d’un financement extérieur alloué au pays pour l’aider à freiner la propagation de la maladie. Alors que l’OMS se félicitait des progrès réalisés en Afrique dans la lutte contre le Sida, ce scandale vient souligner l’une des difficultés majeures qui freine quelque peu les actions entreprises par les instances sanitaires sur le terrain. L’Afrique australe reste l’une des zones touchées par la maladie, même si le taux de prévalence malawite a chuté de 12 à 10% en dix ans. Les personnes accusées ont été relevées de leurs fonctions en attendant les résultats de l’enquête qui devront situer pleinement les responsabilités.

La lettre américaine à l’origine du scandale

Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) est l’organisme qui aurait attiré l’attention des autorités malawites sur le problème de fonds détournés par des fonctionnaires. L’enquête a été ouverte suite à une lettre adressée par cette organisation américaine d’aide humanitaire aux instances dirigeantes du pays pour dénoncer cette fraude. Des cadres faisaient main basse sur les financements extérieurs qui étaient octroyés au gouvernement par les Etats-Unis. A l’instar des autorités du pays, l’ambassadrice américaine souhaite aussi voir les responsables sanctionnés à la mesure de leurs actes.

Des hauts cadres des finances cités dans l’affaire

Le soupçon de détournement et d’enrichissement illicite qui pèse sur certains fonctionnaires malawites ne concerne pas le seul département de la santé publique. Selon le ministre Peter Kumpalume, de hauts responsables du ministère des finances seraient également impliquées dans ce vaste réseau d’usage des fonds étrangers à des fins personnelles. Tous les présumés « ont été suspendus pour que les contrôleurs de gestion puissent enquêter et vérifier leurs comptes », a indiqué le ministre devant la presse locale.

Le pays gangrené par la corruption généralisée depuis des années

L’état malawite fait partie de ces nations africaines où sévit la corruption à grande échelle. En 2013, quatre personnes ont été condamnées dans une affaire de détournement de fonds publics. Le montant de la fraude était évalué à environ 30 millions de dollars dans le scandale connu sous le nom de ‘‘Cashgate’’. Plusieurs puissantes étrangères avaient suspendues leurs aides à ce pays qui dépend en grande partie des fonds extérieurs. Un peu plus de 40% du budget national provient des aides internationales.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Foot Ivoirien : Les éléphants défient les bleus en mai 2016

JT Hebdo du 11 Décembre 2015