in

La chirurgie esthétique: les risques

Une pratique en plein essor malgré les effets néfastes réels pour la santé et l’organisme

La chirurgie esthétique est en pleine croissance à l’échelle mondiale en dépit des potentiels risques et effets secondaires pour les patients. Cette pratique qui autrefois était strictement réservée aux personnes aisées compte aujourd’hui de nombreux adeptes issus de différentes couches sociales.  L’ISAPS, une prestigieuse association qui regroupe les meilleurs chirurgiens estime à plus de 20 millions le nombre d’opérations esthétiques réalisées en 2014 sur le globe. Un peu plus de 2000 patients seraient concernés chaque minute par la métamorphose du corps. Très en vogue dans les pays industrialisés comme les Etats-Unis qui concentrent la plus importante proportion d’opérations effectués dans le monde, la pratique est perçue à certains égards comme un tabou. Malgré cette réprobation, la demande ne cesse de grimper au plus fort des crises économiques. Pourtant, les effets néfastes sont de plus en plus réels pour les patients qui y recourent.

La montée en puissance des opérations chirurgicales

Les interventions liées à la métamorphose du corps ont connu une progression assez exceptionnelle au cours des dernières années. En 2009, on évaluait à plus de 17 millions le nombre d’opérations réalisées par des chirurgiens professionnels à travers la planète. Cela représentait l’équivalent d’une intervention effectuée toutes les secondes. Mais ce taux est passé à la hausse avec désormais une opération qui a lieu au monde chaque 0,57 seconde.

Le continent africain n’est pas en reste

La chirurgie esthétique gagne progressivement du terrain sur le continent noir, même si le fossé entre l’Afrique et les nations développées reste très important. L’Afrique du Sud est l’un des pays qui concentrent le taux le plus élevé d’interventions sur le continent. Par le passé, la chirurgie esthétique était un luxe exclusivement destiné à la communauté blanche de ce pays. Avec la demande croissante, elle est devenue l’apanage de toutes les classes sociales. On dénombre plus d’une centaine de chirurgiens qualifiés actuellement en exercice, un chiffre largement inférieur comparé à celui du pays de l’Oncle Sam où plus de 6000 chirurgiens spécialisées opèrent dans le domaine.

Une manne financière assez importante

A l’échelle mondiale, les revenus générés par cette pratique atteignent des seuils culminants depuis quelques années. En 2012, on évaluait entre 4 et 5 milliards d’euros le chiffre d’affaires annuel lié aux interventions chirurgicales. Une croissance moyenne de 10% devrait être observée jusqu’en 2017 où les revenus attendus pourraient franchir la barre des 7 milliards d’euros. L’arrière-plan de ces opérations cache pourtant des réalités dramatiques.

Les risques immédiats sur l’état de santé

Le patient qui recourt à des opérations chirurgicales pour affiner un aspect de son corps s’expose à plusieurs types de dangers dont certains surviennent dès les premiers instants de l’intervention. Il s’agit des malaises courants comme la démangeaison, les troubles momentanés de la mémoire, les visions floues et parfois de profondes douleurs dans la zone qui a subi l’opération. Ces effets passagers peuvent durer plusieurs jours voir même des semaines avant de se stabiliser. Les risques pour l’organisme humain pourraient aussi s’étendre sur le long terme.

Les effets néfastes lointains

Plusieurs patients passés par des chirurgies esthétiques reviennent des années après sur les tables d’opération à la suite d’autres complications survenues. Dans le cadre des implants mammaires, de graves infections peuvent surgir pouvant même entraîner le cancer de seins beaucoup régulier chez les femmes. L’effet du soleil est susceptible endommager les tissus de la peau et provoquer ainsi des infections. Dans le pire des cas, cela peut déboucher sur un cancer de la peau.

Une excursion souvent fatale

Les cas de décès ne sont pas aussi élevés que les effets secondaires produits sur le corps. Toutefois, la mort est l’un des risques auxquels s’exposent les patients. Certaines opérations nécessitent un état d’inconscience totale du client, ce qui est susceptible de l’entraîner malencontreusement dans un coma profond et tourner en tragédie.

Droit d’auteur image de couverture : http://fr.123rf.com/profile_rocketclips

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Réduction des effectifs au sein de l’armée ivoirienne

L’usage median du smartphone en Côte d’Ivoire