Accueil SANTE Coronavirus en Côte d’Ivoire : le patient suspect contrôlé négatif

Coronavirus en Côte d’Ivoire : le patient suspect contrôlé négatif

Epidémie de Coronavirus – Si elle n’est pas encore déclarée comme une urgence mondiale par l’organisation mondiale de la santé, l’épidémie continue toujours de faire des ravages en Chine, foyer de la maladie, mais aussi en France où quelques cas ont déjà été diagnostiqués. En Côte d’Ivoire, les ivoiriens étaient en alerte suite à l’arrivée d’une jeune étudiante ivoirienne en provenance de la Chine. Manifestant les premiers symptômes, la patiente a été prise en charge par le ministère de la santé qui a rendu ses conclusions sur ce premier cas suspect détecté en Côte d’Ivoire. Bonne nouvelle pour les ivoiriens, la patiente en question a été contrôlée négative.

Aucun cas de Coronavirus en Côte d’Ivoire selon les conclusions du ministère de la santé et de l’hygiène publique. Il y’a quelques jours, le ministère tirait la sonnette d’alarme suite à une patiente arrivée de Chine, de la province où l’épidémie s’est manifestée pour la toute première fois. La patiente, une jeune étudiante de 25 ans, présentait les premiers symptômes de la maladie qui a déjà fait plusieurs morts en République Populaire de la Chine. Selon les informations transmises par le ministère de la santé, le cas suspecté détecté en Côte d’Ivoire a été pris en charge rapidement par les instituts sanitaires habilités pour la circonstance. Après quelques jours de traitement et d’observation, la patiente en question a été libérée car ne manifestant pas la maladie. Un communiqué rendu par le ministre Aka Aouélé est venu rassurer les ivoiriens qui pensaient déjà être confrontés à cette épidémie qui se gagne du terrain en Chine.

> Lire aussi  Côte d’Ivoire : Où en est le pays avec l’épidémie du Dengue ?

«Le samedi 25 janvier 2020 le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a été alerté par les autorités aéroportuaires d’Abidjan de la présence d’un malade dans un aéronef en provenance de Pékin en Chine. Ce malade a été immédiatement pris en charge par les services du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique. Des prélèvements ont été effectués et acheminés au laboratoire pour analyse. Ce mercredi 29 janvier 2020, les résultats des échantillons analysés par les instituts pasteur de Côte d’Ivoire et de Paris se sont révélés négatifs au coronavirus (2019-nCoV). A la suite des traitements reçus, la malade se porte bien et a regagné le domicile familial ce jour.», a rapporté le ministère de la santé dans un communiqué officiel. Dès son arrivée de la Chine, la jeune étudiante qui présentait les premiers signes de l’épidémie a été rapidement prise en charge par le ministère de la santé, pour des contrôles approfondis sur son état de santé : «Une équipe composée de professionnels de la santé de l’Institut National d’Hygiène Publique (INHP), du SAMU, de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (IPCI) et du Service des Maladies Infectieuses du CHU de Treichville s’est rendue à l’aéroport, à l’atterrissage de l’avion pour prendre en charge le malade. Conformément à la procédure, le passager a été transféré à la cellule de pandémies sise à l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan pour examen médical initial et traitement. Des prélèvements biologiques ont également été réalisés et acheminés à l’IPCI pour analyse.», faisait savoir le ministre Aka Aouélé dans un premier communiqué datant du 26 janvier. Si le ministère a admis dans son premier communiqué que la patiente présentait les premiers symptômes de la maladie, le premier cas suspect a finalement été contrôlé négatif, à la grande satisfaction des ivoiriens. La Côte d’Ivoire est donc à l’abri du Coronavirus pour l’instant. Pour autant, le ministère n’entend pas baisser la garde.

> Lire aussi  VIH-SIDA : Infection du virus, traitement et futur vaccin

Des précautions à prendre

«Éviter le contact étroit avec les personnes souffrant d’infections respiratoires aiguës. Se laver fréquemment les mains, en particulier après un contact direct avec des personnes malades ou leur environnement. Éviter tout contact non protégé avec des animaux d’élevage ou sauvages. Utiliser un mouchoir en papier pour éternuer et tousser et le jeter dans une poubelle, à défaut éternuer et tousser dans le pli du coude puis se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon…», indique le ministère de la santé.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.