Coronavirus : Doumbia Major appelle le gouvernement à durcir les contrôles

Premier cas en Côte d’Ivoire – Plusieurs semaines après un premier cas contrôlé négatif, la Côte d’Ivoire vient d’enregistrer son tout premier malade du Coronavirus. L’information a été confirmée dans la journée du mercredi par le ministère de la santé. Pour sa part, le président du CPR a invité le gouvernement à durcir les mesures préventives annoncées.

Le premier cas de Coronavirus en Côte d’Ivoire est un ivoirien qui revenait d’Italie, pays le plus touché par le COVID-19 après la République populaire de Chine. Selon le ministère ivoirien de la santé, le malade en question est actuellement traité au service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Treichville. Pour l’instant, les nouvelles concernant son Etat de santé restent rassurantes. Le ministre de la santé s’est d’ailleurs montré très optimiste concernant une guérison du premier patient du COVID 19 en Côte d’Ivoire. Outre l’identification de la personne infectée par le virus, les autorités sanitaires ivoiriennes annoncent avoir mis en quarantaine neuf proches du malade, notamment des membres de sa famille, en raison de possibles contacts qu’il aurait eu avec ces derniers, à son retour d’Italie. Après avoir rassuré les ivoiriens, le ministre de la santé a invité les populations à suivre scrupuleusement les mesures préventives annoncées pour éviter tout risque de propagation de la maladie infectieuse. Bien avant la Côte d’Ivoire, le voisin du Burkina Faso annonçait deux premiers cas de Coronavirus, deux patients qui seraient encore en isolement et soignés. Ce jeudi, Doumbia Major a réagi à la présence de cette maladie infectieuse sur le sol ivoirien. Pour le président du CPR, le gouvernement, en l’occurrence le ministère de la santé, devrait durcir les contrôles sanitaires sur le terrain, pour éviter tout risque de propagation du COVID 19.

«Cas de coronavirus en Côte d’Ivoire : le ministère de la santé publique doit prendre des mesures rigoureuses : contrôles rigoureux aux frontières, (voire fermeture des frontières aux passagers qui proviennent de pays à risque), obligation stricte de faire recouvrir tous les aliments vendus au public ( allocodrome, garbadrome, choukouya etc…).  Le gouvernement doit exiger des agents de péage qu’ils portent obligatoirement des gants et masques et surtout qu’ils ne remettent plus de tickets de caisse aux usagers à cause des risques de contamination croisée. Le ticket de péage peut être un support de transmission que vous mettez dans votre voiture. L’agent doit juste présenter le ticket et le mettre dans une poubelle.», rappelle Doumbia Major, le président du Congrès Panfricain pour le renouveau. Le premier cas de Coronavirus en Côte d’Ivoire a été confirmé dans la journée du mercredi par le ministère de la santé. Dans la soirée, le ministre chargé de la santé s’est rendu sur le plateau de la chaine nationale, pour livrer de plus amples informations sur l’identité du tout premier malade du COVID 19. Selon les informations fournies par Aka Ahouele, il s’agirait d’un ivoirien âgé de 45 ans qui rentrait d’Italie, après un bref séjour dans le second pays le plus touché au monde par la maladie infectieuse.

La population invitée à coopérer

«Le ministère doit jouer son rôle , mais c’est surtout chaque citoyen qui doit avoir un comportement responsable.  La négligence doit être éviter, les comportements à risques doivent être évités, il faut se couvrir la bouche avec le coude et non avec les mains lorsqu’on tousse.  Se laver les mains au savon et se désinfecter les mains avec des solutions hydroalcoolisees autant que faire se peut.  Ayons tous des comportements responsables; évitons la négligence et les comportements à risques, car il s’agit d’une maladie grave.  Prions pour notre pays et que Dieu protège la Côte d’Ivoire.», poursuit Doumbia Major. Si une bonne partie des ivoiriens reste gagnée par l’inquiétude après ce premier cas, certains estiment, notamment au sein de l’opposition, que la maladie infectieuse serait un prétexte sur lequel le gouvernement souhaite s’appuyer pour interdire d’éventuelles manifestations contre la réforme constituionnelle.

Vous pouvez aussi aimer