Coronavirus : le préfet d’Abidjan met en garde les commerçants véreux

Covid-19 en Côte d’Ivoire – Selon un dernier décompte du ministère de la santé, le pays enregistre désormais neuf cas de Covid-19. La bonne nouvelle dans cette période d’inquiétude reste la guérison du tout premier cas de Coronavirus en Côte d’Ivoire. Très engagé dans les missions de sensibilisation, le préfet d’Abidjan n’a pas manqué de lancer un appel aux habitants de la capitale économique ivoirienne concernant le respect des mesures en vigueur.

La panique a sensiblement gagné certains abidjanais suite à l’annonce de nouveaux cas de Coronavirus en Côte d’Ivoire. Ceux et celles qui se préparent déjà au confinement ont pris d’assaut plusieurs supermarchés d’Abidjan, créant ainsi la spéculation sur certains produits. Le prix des gels hydroalcooliques a quasiment triplé dans certaines grandes surfaces, alors que le pays est loin d’être en rupture de stock, comme l’a annoncé Toh Bi Vincent, le préfet de la capitale économique ivoirienne. Très impliqué dans la gestion de cette crise sanitaire de portée mondiale, l’ancien maire intérimaire de la commune de Plateau a appelé les ivoiriens au respect des mesures prises par le gouvernement pour freiner l’avancée du Coronavirus en Côte d’Ivoire et endiguer par la même occasion cette pandémie. Le préfet a aussi mis en garde certains commerçants véreux qui profitent de ces moments de panique pour faire de la spéculation sur le prix de certains produits sur le marché, dans l’unique but d’accroître leur chiffre d’affaires. Comme l’a indiqué le ministre du commerce des agents sillonneront la ville pour s’assurer de l’application des prix dans les grandes surfaces comme chez les autres commerçants.

«13 mesures administratives, sociales et sécuritaires ont été rendues publiques il y a un peu plus de 48h par le Président de la République.  À ce jour, les rares pays qui ont réussi à changer la courbe d’évolution de cette pandémie sont les pays qui ont pris des décisions administratives drastiques, énergétiques et sans précédent.  Si nous voulons enrayer cette maladie ou la freiner, les populations doivent s’approprier les mesures prises. Elles doivent y participer non comme une contrainte mais comme une contribution vitale et citoyenne.  Ne vous rassemblez pas à plus de 50 et à moins d’1 mètre l’un de l’autre. Fermez les endroits nommément cités (……).  À Abidjan, les Sous-Prefets, les Maires, les Chefs de villages, les forces de sécurité ont des pouvoirs particuliers de police administrative et sont appelés à l’exercer sans aucune concession. Les Guides religieux, les leaders d’opinion, les femmes, les jeunes, tous invités à sensibiliser les populations.», a indiqué le préfet d’Abidjan Toh Bi Vincent. L’ancien maire intérimaire de la commune a visiblement été entendus par les religieux ivoiriens puisque les associations religieuses musulmanes se sont prononcés en faveur d’une fermeture des mosquées pour une période de deux semaines renouvelables, en raison du Coronavirus. Les confessions chrétiennes du pays ont-elles aussi décidé de suivre les recommandations du gouvernement en invitant leurs fidèles à rester chez eux. Outre la crise sanitaire, les autorités doivent également faire face à une autre crise suscitée par la peur, celle de spéculation sur le prix de certaines marchandises.

> Lire aussi  Covid-19 : la mise au point du préfet d’Abidjan

Des contrôles pour veiller au respect des prix

«C’est pourquoi les rumeurs, les fake news, volontairement véhiculées dans le Département d’Abidjan ne nous aideront pas et tueront malheureusement certains de nos compatriotes. Il est ici question de responsabilité individuelle et collective comme jamais cela n’a été nécessaire dans l’histoire de notre pays. Enfin, il nous a été rapporté que des prix de produits de première nécessité ont flambé. Le Ministre en charge du Commerce rassure :

1-Aucune rupture de stocks n’est possible en l’état actuel de la situation

2-Des agents sont déployés pour traquer tous ceux qui ont augmenté les prix des articles en cette période

3-les propriétaires de petites et grandes surfaces sont invités à faire respecter les distances entre clients et le nombre convenu de clients sur une surface donnée.», rapporte le préfet d’Abidjan. Les écoles restent fermées pour une durée d’au moins 30 jours en Côte d’Ivoire.

Vous pouvez aussi aimer