Coronavirus Côte d’Ivoire: l’opposition parlementaire veut un renforcement des mesures

Covid-19 – Le pays compte à ce jour 25 cas confirmés de Coronavirus selon les dernières informations du ministère de la santé. Aka Aouélé rappelle toutefois aux ivoiriens que le pays enregistre son deuxième cas de guérison du Covid-19. Mais la lutte contre cette épidémie en Côte d’Ivoire s’annonce difficile, d’autant plus que les mesures préventives annoncées ne sont que pas toujours respectées.

Le Coronavirus en Côte d’Ivoire continue sa progression, même si l’on reste encore loin des seuils de contamination des pays les plus touchés par cette pandémie. Dans la soirée du dimanche, le ministère de la santé a rapporté huit nouveaux cas de Covid-19, ce qui fait passer le nombre de cas positifs du pays à désormais 25. Pour réduire l’avancée de cette épidémie, plusieurs mesures ont été prises par le gouvernement ivoirien. Ces mesures ont été récemment renforcées avec la fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes du pays aux voyageurs. Des mesures ont été également prises par le ministère du transport pour réduire le flux de passagers, conformément aux normes de sécurités de l’OMS. Après avoir salué ces mesures, le groupe parlementaire Vox Populi, a invité le gouvernement a accentué ses actions dans cette lutte contre le Covid-19. Avec la mise en quarantaine ratée de l’INJS, certains craignent une propagation de l’épidémie dans la capitale ivoirienne. Si pour l’heure, les autres villes sont épargnées par cette épidémie, un cas hors Abidjan a été rapporté par le ministre de la santé il y’a quelques jours. Il s’agit d’une femme revenue de France début mars et qui avait rejoint les siens à Yaou.

«Le monde entier vit en ce moment une crise sanitaire sans précédent, provoquée par la maladie Covid-19, dont l’agent pathogène est un virus extrêmement contagieux, pouvant entrainer d’énormes complications respiratoires, ainsi que d’importantes pertes en vies humaines.

Cette pandémie soumet à rude épreuve le système sanitaire de tous les pays du monde et interpelle particulièrement par sa rapide propagation.
En témoignent les derniers chiffres relevés ce jour :
– 165 pays touchés,
– Plus de 308 000 personnes infectées dans le monde,
– Plus de 13 000 décès enregistrés,
– Près de 90 000 cas de guérison,
– Environ 1 000 000 000 de personnes confinées.

Dans ce contexte de crise sanitaire globale, les pays du continent africain et plus particulièrement la Côte d’Ivoire ne sont pas épargnés.
En effet, près de 700 personnes contaminées par le virus (avec malheureusement une vingtaine d’entre elles décédées) ont été officiellement comptabilisées, dans 32 pays d’Afrique ; et ceci, seulement un mois après l’apparition du 1er cas sur le continent.», rapporte le groupe parlementaire Vox-Populi dans son communiqué. En Côte d’Ivoire, on dénombre à ce jour 25 cas de Covid-19, après les huit nouveaux cas confirmés dimanche soir par le ministère de la santé. La bonne nouvelle, aucun décès sur le sol ivoirien depuis le début de l’épidémie. Le ministère de la santé rapporte d’ailleurs deux cas de guérison du Covid-19 en Côte d’Ivoire. Outre les mesures déjà arrêtées par le gouvernement, le groupe parlementaire de l’opposition appelle les autorités à renforcer ces mesures préventives pour une meilleure efficacité dans la lutte contre la propagation de ce virus.

De nouvelles mesures attendues

«Si le Groupe parlementaire VOX POPULI salue la prise desdites mesures et encourage vivement l’ensemble de la population à leur strict respect, il invite aussi le Gouvernement, tout en agissant dans le cadre légal :
• À collaborer avec les Chancelleries étrangères, particulièrement celle de la Chine qui a été le premier pays à souffrir des affres de cette pandémie et qui est en phase de la vaincre ;
• À engager une campagne de sensibilisation plus accentuée sur toute l’étendue du territoire, à l’endroit des populations par ses nombreux relais déconcentrés et décentralisés ;
• À inciter les populations à réduire leurs déplacements et à ne sortir de chez elles qu’en cas de nécessité absolue ;
• À améliorer l’aménagement des centres de quarantaine et à mieux les sécuriser…»
, rapporte le groupe parlementaire.

Vous pouvez aussi aimer