Coronavirus en Côte d’Ivoire : 118 cas confirmés en 24h

Covid-19 – En Côte d’Ivoire comme dans plusieurs pays de la sous-région ouest africaine, le déconfinement progressif suscite l’inquiétude chez certains vu l’explosion du nombre de cas confirmés par jour. Pour la première fois, la Côte d’Ivoire vient d’enregistrer 118 cas confirmés de ovid-19 sur plus de 600 échantillons prélevés, indique le ministère de la santé dans une note. L’isolement du Grand Abidjan a été prolongé à l’issue d’une réunion entre le président de la République et le conseil national de sécurité.

La pandémie du nouveau coronavirus en Côte d’Ivoire gagne du terrain quotidiennement. Depuis quelques jours, la moyenne de cas confirmés par jour a passé la cinquantaine de contaminations. Pour la journée du 1er juin, le ministère de la santé a dénombré 118 cas de contaminations à la Covid-19, sur plus de 600 échantillons prélevés. Le pays avoisine ainsi la barre des 3000 cas confirmés, peu de temps après l’assouplissement des mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. A ce jour, on ne dénombre que 33 décès de la maladie en Côte d’Ivoire, ce qui reste à la base une bonne nouvelle, si l’on compare le taux de mortalité de la Côte d’Ivoire à celui de certains pays de la sous-région comme le Nigéria, le Sénégal ou encore le Mali. Avec cette hausse quotidienne du nombre de cas, l’isolement du Grand Abidjan, une situation qui a de lourdes conséquences économiques, risque encore de se prolonger dans deux semaines, sauf inversion de la courbe.

«Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a enregistré ce jour, lundi 1er juin 2020, 118 nouveaux cas de Covid-19 sur 611 échantillons prélevés soit 19,3% de cas positifs, 32 guéris et 00 décès.  A la date du 1er juin, la Côte d’Ivoire compte donc 2 951 cas confirmés dont 1 467 personnes guéries, 33 décès et 1 451 cas actifs. Le nombre total d’échantillons est de 27 650.  Il est donc indispensable d’intégrer dans nos habitudes quotidiennes les mesures barrières et de porter un masque lors de nos déplacements, pour se protéger et protéger les autres.  Toutefois, il ne faut pas oublier que le masque n’est efficace que s’il est associé à un lavage fréquent des mains à l’eau et au savon.  Par ailleurs, devant l’apparition de signes tels que : la toux, la fièvre et des difficultés respiratoires, vous êtes priés de contacter en urgence les numéros gratuits suivants : Le 101, le 119, le 125 et le 143 ou de vous rendre dans un centre d’accueil et de dépistage.», rapporte le ministre de la santé Aka Aouélé dans son communiqué de presse quotidien relatif à la maladie à Covid-19. Il y’a environ trois semaines, la Cote d’Ivoire entamait son déconfinement progressif avec la levée des mesures restrictives à l’intérieur du pays, puis ensuite dans le Grand Abidjan. Si le couvre-feu a été levé, certaines mesures restent toujours en vigueur, comme la fermeture des bars, ou encore l’isolement de la capitale économique ivoirienne. Sur le plan économique de nombreux opérateurs dénoncent le maintien de l’isolement de la capitale économique ivoirienne.

Déconfiner totalement Abidjan

«L’isolement du grand Abidjan est devenu juste une affaire politique : comment attacher les mains et pieds des autres, pendant qu’on s’autorise soi-même la liberté d’aller et venir.  Nous sommes égaux devant la santé de nos proches et parents : au nom de quoi, certains sont interdits d’aller chercher leurs parents malades pour évacuation sanitaire à Abidjan, quand d’autres sont autorisés à aller faire des activités politiques dans les villes de l’intérieur du pays, alors qu’ils ne sont soumis à aucun test de dépistage préalable ?  Il faut arrêter ces situations d’injustice méprisante dans ce pays !  Je demande au président Ouattara la levée pure et simple de ces mesures d’isolement d’Abidjan, qui finalement ne servent qu’à créer deux catégories de citoyens et à enrichir des corrompus. Le respect des mesures barrières suffisent.», révèle Doumbia Major, le présient du Cpr.

Vous pouvez aussi aimer