Covid-19 Côte d’Ivoire : Guillaume Soro inquiet pour son frère Simon

Simon Soro – Dans un communiqué rendu dans la soirée du mardi, Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée Nationale, a fait de troublantes révélations sur l’état de santé de son frère Simon. A en croire l’ancien chef du parlement ivoirien, son frère figurerait à ce jour parmi les personnes atteintes par la maladie à Covid-19 en Côte d’Ivoire. A ce jour, près de 4000 cas de contamination ont été enregistrés depuis le début de la pandémie sur le sol ivoirien à savoir le 11 mars dernier.

Guillaume Soro vient de tirer la sonnette d’alarme concernant l’état de santé de son frère Simon. Selon les révélations faites par l’ancien président de l’Assemblée Nationale, son frère Simon Soro aurait contracté la maladie à Covid-19, une information qui pour l’heure, n’a pas été confirmée par les sources officielles. Le président du GPS rappelle par ailleurs que son frère a été transféré d’urgence dans une clinique de la capitale économique ivoirienne, suite à son état de santé qui se serait dégradé. Depuis quelques mois, plusieurs proches de l’ancien chef du parlement ivoirien sont détenus dans les prisons ivoiriennes, des détentions survenues alors qu’un mandat d’arrêt international avait été émis contre Guillaume Soro par la justice ivoirienne. Encore une nouvelle fois, Guillaume Soro a appelé à la libération de ses proches incarcérés depuis le mois de décembre.

«Générations et Peuples Solidaires tient à informer l’opinion que M. Soro Yédjoussigué Simon, frère cadet du Président Soro Kigbafori Guillaume, victime d’une contamination présumée au Covid-19, contracté pendant sa détention à la prison civile d’Abengourou, a été transféré ce mardi 9 juin 2020, dans un état grave dans une clinique d’Abidjan. L’état de santé général de M. Soro Simon inspire la plus vive inquiétude.  Générations et Peuples Solidaires engage la responsabilité directe de l’Etat de Côte d’Ivoire dans tout ce qui pourrait arriver au prévenu Soro Simon.  Générations et Peuples Solidaires rappelle que depuis six (6) mois, plusieurs de ses cadres sont injustement et illégalement détenus, dispersés dans plusieurs prisons du pays, et sont maintenus dans cette situation malgré la pandémie du Covid-19 qui sévit, ce en dépit de l’appel pressant du Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme et de l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples demandant leur remise en liberté immédiate.», a fait savoir Guillaume Soro dans un communiqué. Il y’a environ un mois, le collectif d’avocats chargé de la défense de Lobognon, révélait que ce dernier était gravement malade, ajoutant que son état de santé nécessitait une évacuation vers des centres de santé adéquats. Mais les informations révélées par le camp dans l’affaire Lobognon ont été formellement démenties. Pour conclure, Guillaume Soro a une nouvelle fois appelé à la libération de ses proches interpellés il y’a quelques mois : «Générations et Peuples Solidaires réclame, une fois de plus, la libération immédiate de ses militants arrêtés notamment lors de la brutale répression qui s’est abattue sur le mouvement le 23 décembre 2019, ainsi que de tous les détenus politiques».

Près de 4000 malades de la Covid-19 en Côte d’Ivoire

«Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a enregistré ce jour, mardi 09 juin 2020, 114 nouveaux cas de Covid-19 sur 515 échantillons prélevés soit 22,1% de cas positifs, 176 guéris et 00 décès.  A la date du 09 juin, la Côte d’Ivoire compte donc 3 995 cas confirmés dont 2 045 personnes guéries, 38 décès et 1 912 cas actifs. Le nombre total d’échantillons est de 32 864.  Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique constate un relâchement dans le respect des mesures barrières, notamment le lavage régulier des mains avec de l’eau et du savon et le port de masque lorsque nous sommes dans des lieux publics. Ces mesures ont pour objet de vous protéger et de protéger les autres.», révèle le ministère de la santé dans son bilan quotidien.

Vous pouvez aussi aimer