Affrontements à Béoumi : aucun mort selon le préfet

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

HEURTS A BEOUMI – La ville située à une soixantaine de kilomètres de la deuxième grande ville du pays, a été le théâtre de violents affrontements ce mercredi en cours de journée. Selon les premiers témoignages recueillis sur les lieux, tout serait parti d’un accrochage entre un chauffeur de taxi communal et un conducteur de moto. Le calme a été rétabli dans la ville après une journée mouvementée et contrairement aux informations relayées par plusieurs médias, on ne dénombre aucun mort dans ces heurts.

Un calme précaire règne depuis quelques heures dans la ville de Béoumi qui a été le théâtre de violents affrontements entre transporteurs ce 15 mai. Les dégâts matériels n’ont pas encore été chiffrés mais plusieurs biens et magasins sont partis en fumée dans ce conflit qui opposait les transporteurs ce mercredi. D’après certains témoignages, un chauffeur a été tailladé dans la foulée des affrontements. Celui-ci avait même été donné pour mort aux premières heures de ce conflit qui a failli virer à un conflit intercommunautaire entre transporteurs dioulas et transporteurs baoulés. D’après le préfet de la ville, les chefs religieux et coutumiers ont d’ores et déjà été sollicités pour contribuer au retour de la paix dans la localité après cette journée mouvementée.

Les affrontements à Béoumi entre transporteurs ont très vite failli virer à un conflit intercommunautaire opposant deux ethnies. Mais «Un calme précaire règne sur la ville et les responsables communautaires et religieux sont convoqués à une réunion pour apaiser les tensions», a déclaré le préfet de la ville ce mercredi, quelques heures après les affrontements ayant opposé les transporteurs ce 15 mai. Dans la bagarre, un conducteur de moto a été tailladé et annoncé pour mort. Mais selon une déclaration de Meledje Mel, le préfet de la ville, l’individu blessé est bel et bien vivant. Si l’on ne dénombre aucun mort dans ces heurts qui ont secoué Béoumi ce mercredi, il convient de noter au passage que plusieurs biens matériels sont partis en fumée au cours des violents affrontements qui ont opposé transporteurs de taxi et conducteur de moto dans la ville. Que s’est-il réellement passé pour que la ville connue pour son air paisible vire à l’affrontement soudainement ? Selon un témoignage rapporté par le média Koaci, tout serait parti d’une dispute entre transporteurs pour un client : «C’est une histoire de transport qui a conduit à ça. Les chauffeurs de Massa qui sont des Dioula, disent que pourquoi les moto-taxis prennent les clients dans leur gare. Tous ceux qui font des activités de moto-taxi ici à Béoumi, sont des jeunes Baoulé. Les chauffeurs de Massa disent que les moto-taxis ne doivent pas avoir accès à « leur » gare. À la suite des échanges avec le jeune Baoulé, celui-ci se rendait au commissariat de police pour expliquer la situation et c’est en cours de route qu’il a été sauvagement tailladé à coups de machette par un jeune de la gare de Massa.», relate le média en ligne, en citant les propos d’un témoin de la scène.

> Lire aussi  Canal Plus côte d'Ivoire: L'abonnement se démocratise

Un accrochage à l’origine des affrontements ?

A en croire d’autres sources, un accrochage serait à l’origine des heurts qui ont secoué la ville de Béoumi ce mercredi : «L’affrontement a été déclenché par un chauffeur de taxi “Picnic’’ qui, lorsqu’il faisait une manœuvre a heurté la moto du jeune chauffeur. Et la moto s’est abîmée. C’est ainsi que le jeune l’a approché pour lui demander des comptes. Mais le chauffeur de la voiture ne l’entendait pas de cette oreille. Il s’est ensuite suivi une violente altercation entre les deux hommes. C’est en ce moment que le chauffeur de la voiture a sorti une machette de son véhicule et a commencé à m’acheter littéralement le jeune homme». La version officielle du gouvernement nous permettra sans doute d’avoir une idée plus précise sur ce qui a réellement déclenché ces bagarres.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.