Miss black Belgique (MBB) : la camerounaise Aline Mfengue destituée de sa couronne

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

DESTITUTION MISS MBB – Dans un communiqué diffusé sur sa page officielle ce lundi, le comité d’organisation du concours a annoncé la destitution de la camerounaise Aline Mfengue de son titre. Parmi les nombreuses raisons évoquées, le non-respect de son contrat avec la société organisatrice de l’évènement.

La camerounaise Aline Mfengue a sans doute eu le mandat le plus bref depuis l’organisation du concours Miss Black Belgique. Elu il y’a seulement deux semaines, la nouvelle ambassadrice de la beauté noire au royaume belge a été destituée de sa couronne. L’information a été confirmée ce lundi par le comité d’organisation via un communiqué disponible dans les médias. Il était reproché à la gagnante du concours en 2019 d’avoir transgressé de nombreuses règles liées à son mandat. La lauréate destituée est remplacée par sa dauphine, la nigériane Olivia Godfery, conformément aux règlementations en vigueur dans ce concours.

La camerounaise Aline Mfengue n’ira pas au bout de son mandat de miss black Belgique 2019. Elue le 6 juin dernier, la lauréate a été destituée il y’a quelques jours de sa couronne, au profit de sa dauphine, la nigériane Olivia Godfery : «Après rapport au président du Jury MBB 2019, Aline est destituée de son titre de MBB 2019 et perd tout avantage lié à ce titre. Ses actions, sa présence, au nom de MBB seront désormais des impostures et utilisation faussaire de MBB à des fins personnelles… Conformément au règlement, la Première dauphine, Olivia Godfery (Nigeria) devient la Miss Black Belgium 2019.», explique ce lundi le comité d’organisation du concours. L’élection de la camerounaise il y’a environ deux semaines avait enflammé la toile, en raison des reproches sur ses atouts physiques. Mais le concours MBB ne prend pas en compte que la beauté, contrairement à la majorité des concours de beauté. D’autres critères ont naturellement plaidé en faveur de la camerounaise dans la nuit du 6 juin dernier en Belgique : «Aline, âgée de 40 ans, a usé de sa maturité, responsabilité, détermination et un projet entrepreneurial sensible qui lui ont valu le titre décerné lors de la finale MBB du 30 Avril 2019. MBB ne met pas l’accent uniquement sur le physique, ainsi toute candidate a ses chances de gagner dès son inscription.», indiqué le comité d’organisation de l’évènement. Pour l’heure, la candidate déchue ne s’est pas encore exprimée sur cette décision prise par les organisateurs de MBB. Mais à en croire le communiqué rendu ce jour, cette destitution serait liée à une série de transgressions des principes qui régissent ce concours.

> Je regarde  l'augmentation de l'emploi

Transgression du concours

«Après son élection, Aline a enchaîné une série de transgressions aux articles dont elle avait connaissance au préalable, voici quelques unes:

– Fabrication et utilisation d’écharpe MBB sans le mandat du Directeur de MBB. Ce dernier ne souhaite pas juridiquement poursuivre sa compatriote Aline pour cet acte. 

– Sortie publique chez des partenaires, avec le titre MBB, l’écharpe fabriquée, sans tenir informé le Comité MBB. Lors d’une interpellation par le Directeur sur cet acte, Aline répond « j’ai bataillé pour mon titre et cet écharpe, j’en fais ce que je veux comme bon me semble. Si j’ai rendez-vous avec quelqu’un et qu’après il veut avoir des rapports sexuelles, va-t-on le faire à trois ? Puisque je dois vous tenir informé de mes faits et gestes. » (Preuve whatsapp)

– Sortie publique dans des soirées festives en usant du titre sans l’accord de MBB. Un accord qui offrirait la prise en charge (make-up, attitude, speech, tenue, coiffure…etc). Une photo accablante a fait parlé la toile, et porté atteinte négative à l’image de MBB.», explique le comité d’organisation du concours. Il est également reproché à Aline Mfengue : «Des diffamations sur le Directeur du concours MBB qui a su ériger MBB au point où de nombreuses instances porteraient intérêt aux lauréats issus».

Vous pouvez aussi aimer

>