Accueil SOCIETE Transport en commun : comment éviter les arnaques ?

Transport en commun : comment éviter les arnaques ?

Gens transports bus ci

Arnaques dans taxis – A Abidjan, les arnaqueurs ne reculent devant rien lorsqu’il s’agit de déposséder les honnêtes citoyens de leurs biens. Aujourd’hui dans la capitale économique ivoirienne, le danger peut veut de partout, y compris lorsque vous empruntez les transports en communs pour vos déplacements. Souvent en complicité avec le conducteur, certains occupants du véhicule, se faisant passer pour des passagers, sont en réalité un réseau organisé d’arnaqueurs qui vous volent téléphones, porte-monnaie et autres objets de valeurs, souvent sans que vous vous en rendiez compte. On ne compte plus le nombre de femmes et d’hommes victimes de ces vols dans les taxis et autres moyens de transport en commun à Abidjan. Mais ces escrocs ciblent majoritairement la gente féminine.

L’insécurité dans la capitale économique ivoirienne s’invite désormais dans les transports en commun. Si aucune statistique officielle n’est établie à ce jour, de plus en plus de passagers se plaignent d’être victimes d’arnaques dans les transports en commun, que ce soit dans les taxis ou même dans les gbaka. Ces arnaques ficelées sont souvent commises avec la complicité du conducteur. Face à la prolifération de ce phénomène, certains préfèrent éviter les déplacements nocturnes dans les transports en commun, car les escrocs sévissent généralement dans la nuit, aux heures tardives. Aujourd’hui, il est difficile de se fier au voisin dans le taxi, car celui-ci peut très être le complice caché des arnaqueurs. Si vous avez la possibilité d’emprunter les moyens de transports ordinaires à Abidjan, il est important de savoir deux à trois choses sur le mode de fonctionnement de ces nouvelles arnaques.

A Abidjan, les autorités ne lésinent pas sur les moyens dans le cadre de la lutte contre l’insécurité. Il y’a de cela quelques jours, les forces de police ont lancé une vaste opération de sécurisation de la capitale ivoirienne dénommé opération Epervier 5. La police multiplie depuis quelques jours les descentes dans les zones potentiellement dangereuses de la capitale économiques, des descentes couronnées par de nombreuses arrestations. Mais les bandits aussi ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit d’arnaquer les honnêtes citoyens à Abidjan. Si l’arnaque SMS est un fait déjà connu, le phénomène de l’arnaque dans les moyens de transport en commun prend de l’ampleur à Abidjan. De jour comme de nuit, des malfaiteurs tentent de se faire passer pour des passagers de taxi, à la recherche d’éventuelles cibles, les plus vulnérables étant les femmes, puisqu’il est souvent difficile pour les dames de se défendre face à deux ou trois hommes. La première chose à savoir sur ces arnaques dans les transports en commun, c’est que les bandits travaillent en étroite collaboration avec le conducteur du véhicule. Si vous empruntez un taxi et que l’un des passagers arrière vous propose d’occuper la place du milieu, sous prétexte que sa descente est proche, l’idéal serait de décliner gentiment cette proposition à une certaine heure de la nuit. La raison, ces arnaqueurs ont souvent à leurs portées des armes blanches comme moyen de persuasion, dans le cas où vous tenteriez de les résister dans un premier temps. Si vous êtes malheureusement victimes de ces agresseurs, la première chose à faire est d’enregistrer le numéro matricule du véhicule en question à votre descente. Ainsi, la police pourra probablement remonter à cette bande organisée et mettre la main sur ces arnaqueurs.

> Lire aussi  L’éducation des enfants en Afrique : quelle place la femme occupe ?

Conseils pour éviter une arnaque

Si vous empruntez un moyen de transport en commun à une certaine heure de la nuit, l’idéal serait d’opter pour un véhicule sans passagers si vous êtes une femme. Ceci vous permettra d’avoir de pls grandes chances de vous défendre si vous êtes victime d’une agression dans le véhicule. Et surtout suivez très attentivement l’itinéraire pris par le conducteur, surtout la nuit. Si vous constatez que le conducteur prend un autre chemin, intimez-lui l’ordre de garer afin que vous descendiez. Bien souvent, ces malfaiteurs changent d’itinéraire pour vous conduire dans un endroit isolé et commettre leur forfait.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.