Accueil SOCIETE Accident de voiture : Charles Konan Banny perd son fils

Accident de voiture : Charles Konan Banny perd son fils

Décès de Jean-Félicien Banny – La grande famille du PDCI RDA vient d’être frappée par un nouveau deuil. Après la disparition de certains cadres du parti, c’est l’ancien premier ministre Charles Konan Banny qui est frappé par un deuil. Aux premières heures de la matinée du samedi, le fils de l’ancien premier ministre ivoirien a perdu la vie dans un tragique accident de circulation survenu dans la commune de Plateau. Si pour l’heure la police se garde de dévoiler de plus amples informations sur les circonstances de cette mort, le témoignage d’un informaticien présent lors de l’accident en dit long sur les circonstances de ce décès.

L’ancien premier ministre ivoirien Charles Konan Banny est inconsolable depuis le samedi dernier. La raison, l’ancien gouverneur de la BCEAO a perdu son fils dans un terrible accident de route dans la commune du Plateau. Selon les informations dont nous disposons actuellement, le fils de l’ancien premier ministre ivoirien était âgé de 35 ans, et n’était pas encore marié. A l’instar de son père, Jean-Félicien Banny avait décidé d’embrasser une carrière dans les finances. Il était d’ailleurs responsable dans une importante structure bancaire de la place. Mais contrairement à son père, il se consacrait moins à la vie politique de son pays. Quoi qu’il en soit, sa disparition reste un coup dur pour le Parti démocratique de Côte d’Ivoire, dirigé par Henri Konan Bédié, parti qui rappelons-le, a déjà été frappé par plusieurs deuils au cours des derniers mois.

L’ancien premier ministre Charles Konan Banny a perdu son fils dans un accident de voiture survenu il y’a seulement 48h. Selon les informations rapportées par la police dans son rapport, Jean-Félicien Banny, fils de l’ex-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest, est décédé suite à plusieurs tonneaux effectués par sa voiture personnelle de type Mercedes : « Ce jour samedi 09 novembre 2019 aux environs de 06h35mn, nous avons été avisés par la permanence centrale PC Radio d’un accident de la voie publique avec blessé au niveau de la gare lagunaire AQUALINE au plateau impliquant un véhicule particulier qui aurait fait une sortie de route en provenance de la Pyramide pour la montée du pont De Gaulle… l’Officier de permanence à la tête d’un équipage s’est transporté sur les lieux en compagnie des agents du service constat conduits par le S/C de Police MESMIN KOFFI, cel : 02-43-57-54. – Des collaborateurs ont été designés sur les lieux en vue de sécuriser, éloigner les badauds et permettre la fluidité sur cette voie en procédant au tronçonnement du trafic routier…Après plusieurs tonneaux, le véhicule s’est retrouvé avant la montée du pont De Gaulle au niveau du jardin aménagé au Plateau. C’est suite à ce choc qu’il aurait perdu le contrôle de son véhicule dans lequel il se trouvait. Celui ci en état de Choc, rendra l’âme par la suite.», lisons-nous dans le rapport de la Police Nationale. Si l’on sait ce qui a causé la mort du fils de l’ancien premier ministre, certains s’interrogent encore sur les circonstances réelles de cette disparition, puisque le témoignage d’un informaticien qui a assisté à la scène relance complètement les débats.

> Lire aussi  Extension de l’aéroport d’Abidjan : Plus de 260 Ha illégalement occupés

 De quoi est mort Jean-Félicien Banny ?

«Selon le sieur BAH SOULEYMANE, 45 ans, ivoirien, informaticien, domicilié au plateau, cel : 07-41-10-71, il sortait de la mosquée lorsqu’il a aperçu le véhicule de marque Mercedes, de couleur grise et immatriculé 304 HL 01 qui l’a dépassé à grande vitesse et a fait une sortie de route.», indique la police dans son rapport relatif à cet accident. Selon ce témoignage il parait évident que la vitesse reste la principale cause de cette tragédie, puisque c’est ce qui aurait causé les nombreux tonneaux effectués par la Mercedes de Jean-Félicien au Plateau. Si la police n’en fait pas mention dans son rapport, certains internautes se demandent si le fils de Banny n’était pas en état d’ébriété, puisqu’il roulait à grande vitesse à une heure matinale, selon le rapport de police.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.