Accueil SOCIETE Enlèvement d’enfants en Côte d’Ivoire : voici les précautions à prendre

Enlèvement d’enfants en Côte d’Ivoire : voici les précautions à prendre

Alerte enlèvement – Aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile pour les parents de trouver une nounou fiable pour la garde de leurs enfants, bien qu’ils se tournent souvent vers des structures spécialisées dans le placement des servantes et nounou. Face aux nombreux cas rapportés de kidnapping, la police ivoirienne a invité les parents à prendre certaines précautions, notamment lorsqu’ils décident de se tourner vers des structures de placement de nounou ou servantes. Ces mesures préventives annoncées par la police devraient mettre les parents à l’abri des mauvaises surprises.

Les enlèvements d’enfants sont devenus monnaie courante en Côte d’Ivoire. Dans la majorité des cas, ce sont les nounous qui sont à l’origine de ces kidnappings. Pour éviter de tomber sur de mauvaises filles de ménages et servantes, des parents se tournent vers les structures spécialisées dans le placement des servantes. Mais cette garantie ne met guère les parents à l’abri des mauvaises surprises. De nombreuses filles, embauchées via ces structures, ont pris la poudre d’escampette avec les enfants dont ils avaient la garde, en l’absence des parents qui passent toute la journée au travail. Fort heureusement, la police parvient bien souvent à mettre la main sur ces ravisseuses d’enfants qui se font passer pour des nounous, mais pas toujours. Pour une plus grande assurance, la police ivoirienne a érigé six précautions à l’endroit des parents qui cherchent à embaucher des filles pour la surveillance de leurs enfants.

Ce jeudi, la direction générale de la police faisait encore d’état de l’arrestation d’une nounou. Cette dernière, profitant de l’absence des parents de l’enfant à sa charge, avait pris la poudre d’escampette pour une destination inconnue. Mais l’enquête ouverte par la police ivoirienne a une fois encore porté ses fruits, puisque l’enquête conduira à l’interpellation de cette dernière, selon le communiqué de la police rendu ce jour : «Suite à la plainte des parents relativement à la l’enlèvement de leur fille âgée de 05 ans par la servante, la nommée KONÉ AWA en novembre 2019, les services de Police ont mené plusieurs recherches.  Après une enquête minutieuse, le Commissaire de Police d’Issia a pu mettre la main sur la servante qui, après un interrogatoire, a affirmé que la fillette se trouve à DUEKOUÉ auprès de ses parents.  Une équipe conduite par le service s’est rendue à Duekoué où étant, la fillette à été retrouvée. Elle sera remise à ses géniteurs». Face à cette situation d’enlèvement qui inquiète de plus en plus les parents, la police a dévoilé ce jeudi une série de mesures à prendre, lorsque l’on est à la recherche de nounou pour la surveillance de son enfant. Ces mesures engagent une certaine responsabilité des structures de placement de servantes.

> Lire aussi  Accident de voiture : Charles Konan Banny perd son fils

Les six précautions pour éviter les enlèvements d’enfants

«Face au phénomène récurrent d’enlèvements d’enfants par les employés de maison (servantes), la Police Nationale invite les parents et les structures de placement de personnels de maison à prendre les précautions suivantes :

1) Exiger avant l’embauche la photocopie de la carte nationale d’identité ou tout autre document pouvant attester de l’identité de l’employé ;

2) Etablir un contact (téléphonique ou physique) obligatoire entre l’employeur et un parent ou tuteur légal de la personne à employer;

3) Disposer nécessairement d’informations sur le village d’origine ou au mieux, la famille de laquelle est issue la personne à employer ;

4) Prendre des photos de l’employé de maison de sorte à disposer d’images fiables exploitables dans le cadre d’une éventuelle procédure judiciaire ;

5) Pour les structures de placement, disposer de registres ou de fiches individualisées comportant des informations fiables et mises à jour;

6) Saisir immédiatement les services de Police en cas d’absence injustifiée et prolongée d’une employée de maison sortie avec un enfant.

Pour finir, la Police Nationale appelle les populations à une étroite collaboration avec les services de Police par des dénonciations, chaque fois qu’il y aurait un cas suspect engageant un enfant surtout à bas âge», rapporte la direction de la police nationale ce jeudi.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.