Covid-19 : Zadi Gnagna réagit à la réouverture des écoles

Réouverture des écoles – Le déconfinement des villes de l’intérieur du pays sera une réalité à compter du vendredi 8 mai. Dans son adresse à la nation, le président de la République a annoncé la fin du couvre-feu pour les villes de l’intérieur du pays, maintenant uniquement cette mesure pour le grand Abidjan. Aussi, le président a décidé de la réouverture des classes dès le vendredi 8 mai prochain, une reprise qui devra attendre concernant le Grand Abidjan, puisque la capitale économique ivoirienne demeure l’épicentre de la pandémie.

La réouverture des écoles malgré l’épidémie du Covid-19 est un sujet encore sensible en France. En Côte d’Ivoire, les parents d’élèves ne devraient pas tarder à se prononcer sur la reprise annoncée jeudi soir par le chef de l’Etat. Dans sa seconde adresse au peuple ivoirien, Ouattara Alassane a décidé de l’allègement des mesures restrictives au niveau de l’intérieur du pays, après les résultats plutôt convaincants dans la lutte contre cette épidémie. Aussi le président ivoirien s’est prononcé ce soir en faveur d’une réouverture des établissements scolaires, secondaires et d’enseignement supérieurs, fermés depuis le mois de mars, dans le cadre de la mise en œuvre du plan de riposte contre la maladie à Covid-19. Mais la levée de ces mesures restrictives ne concerne que les villes de l’intérieur pour l’instant. En ce qui concerne le Grand Abidjan, le déconfinement devrait encore attendre quelques jours, tout comme la réouverture des classes également. Cette situation risque de porter préjudice à certains élèves, surtout ceux de la capitale économique ivoirienne, puisque ceux de l’intérieur auront une avance s’ils reprennent les cours avant. Zadi Gnagna a donc appelé les principaux acteurs de l’éducation nationale à trouver le juste équilibre pour éviter le 2 poids 2 mesures dans cette reprise collective des cours.

«Le couvre-feu est maintenu à Abidjan jusqu’au 15 mai mais les heures passent de 23h jusqu’à 4h à partir du vendredi 8 mai 2020. L’intérieur du pays est libre, plus de couvre-feu. Les écoles et tous les espaces comme les maquis et restaurants-bars ouvrent à partir du 8 Mai 2020. Ces mesures annoncées par le président de la République sont à saluer car elles sont conformes à la réalité du terrain et aux aspirations profondes des populations. Je salue donc cette levée progressive et méthodique des restrictions prises à la faveur du covid-19. Mais c’est un départ et la rentrée c’est d’abord la préparation avec le personnel administratif et ensuite la rentrée effective des classes qui va certainement avoir lieu le lundi 11 mai.», a indiqué Zadi Gnagna, le président de la plateforme nationale, peu de temps après l’allocution du président ivoirien. Déconfinement des villes de l’intérieur, maintien des mesures restrictives dans la capitale économique ivoirienne, résument les décisions prises par Ouattara Alassane à l’issue d’une rencontre avec le conseil national de sécurité. Pour le syndicaliste ivoirien, le maintien du confinement d’Abidjan pourrait causer préjudice aux élèves de la capitale économique ivoirienne, puisqu’ils reprendront visiblement les cours avec un peu de retard, comparé à ceux de l’intérieur.

Eviter le 2 poids 2 mesures

«Abidjan est toujours isolé et les mesures de fermeture des maquis et autres sont maintenues. Il faut simplement éviter qu’il y ait deux poids deux mesures au niveau de la rentrée scolaire. Le ministère en charge de l’Education nationale doit proposer une rentrée scolaire unique au gouvernement. Certains enseignants de l’intérieur du pays sont confinés à Abidjan. Des élèves de l’intérieur du pays ont rejoint leurs parents à Abidjan depuis la fermeture des écoles. Il faut donc une planification, une meilleure préparation pour une réouverture générale et nationale de l’école.», a rappelé le syndicaliste ivoirien. La date de la reprise des cours au niveau de Grand Abidjan sera connue en temps opportun. D’ici là, les élèves peuvent toujours suivre les cours à la Télé ou en se rendant sur ls plateformes d’apprentissage mises en ligne par le ministère de l’éducation nationale.

Vous pouvez aussi aimer