La directrice de l’Agence Jeune emploi de Yamoussoukro limogée

Révocation d’Adjara Sangaré – Nommée il y’a deux ans, la directrice de l’Agence jeune emploi de Yamoussoukro vient d’annoncer sa révocation sur les réseaux sociaux. A en croire les révélations la responsable limogée, le ministre Mamadou Touré l’aurait évincée de son poste sans aucune raison valable, d’autant plus que son agence a produit des résultants satisfaisants. Pour l’heure, le ministre de la promotion de la jeunesse ne s’est pas encore exprimé sur la révocation surprise de la militante RHDP Adjara Sangaré de son poste.

La directrice de l’agence jeune emploi de la commune de Yamoussoukro vient d’être limogée par le ministre de la promotion et de la jeunesse, malgré des résultats satisfaisants à son poste. Au niveau national, son agence a été classée deuxième parmi une vingtaine d’agences régionales installées dans tout le pays. Adjara Sangaré est également militante active du parti unifié RHDP. Pour informations, elle est la présidente de l’association 2AFesci-Rhdp, une structure qui milite pour la victoire d’Amadou Gon Coulibaly à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire. En dépit de son limogeage, l’ancienne directrice régionale de l’Agence jeune emploi de Yamoussoukro promet de poursuivre son engagement politique en faveur du parti unifié, en l’occurrence pour la victoire du premier ministre ivoirien à la prochaine présidentielle ivoirienne. Pour l’instant, le ministre de la promotion de la jeunesse ne s’est pas encore exprimé sur cette révocation surprise. Pour sa part, le journaliste ivoirien André Silver Konan a opiné sur les arguments avancés par la militante RHDP limogée de son poste, non sans manquer de recadrer l’ancienne responsable de la structure emploi jeune de Yamoussoukro.

«Agence Emploi Jeunes Yamoussoukro 11 Mai 2020. Chers ami(es), parents et collègues, je voudrais vous informer que je viens d’être révoquée à mon poste de Directrice d’agence régionale de Yamoussoukro par le Ministre Touré Mamadou. Le motif évoqué est mon grand activisme politique pour le rayonnement de mon parti politique, le RHDP. Malgré mes résultats satisfaisants ( 2 ème meilleure agence nationale après celle d’Abobo) obtenus sur les 20 agences régionales. J’exprime vivement ma profonde gratitude et reconnaissance au Ministre Sidi Tiemoko Touré qui m’a accordé sa confiance le 11 Septembre 2017 en me nommant à ce poste. Je voudrais aussi dire merci au Ministre Touré Mamadou qui vient de me démettre du même poste ce 11 Mai 2020 pour des raisons qui lui sont propres. Mes remerciements vont également à l’endroit des populations, des autorités administratives et politiques de Yamoussoukro qui pendant ces 2 ans et 08 mois m’ont témoigné de leur franche collaboration.», a déclaré Adjara Sangaré, ancienne directrice de l’Agence Jeune emploi de Yamoussoukro. A en juger par sa version des faits, rien ne justifierait sa récente révocation à ce poste, même si le journaliste André Silver Konan a se fait lui une toute autre opinion sur cette affaire : «J’ai lu le texte écrit par la « victime » présumée elle-même et je ne vois pas en quoi le ministre Mamadou Touré l’aurait virée pour son militantisme au RHDP. Question : doit-on rappeler à la bonne dame que le poste qu’elle occupait est un poste technique ? Si, au lieu de faire votre job, vous ne le faisiez pas (soit parce que vous êtes incompétente à ce poste, soit parce que vous croyez qu’il suffisait d’être RHDP pour ne rien faire de vos dix doigts) parce que vous comptiez sur votre militantisme, il serait alors normal qu’on vous y dégage.», explique le journaliste critique.

Toujours engagée pour le RHDP

«Enfin, je voudrais vous rassurer que mon engagement politique demeure plus que jamais intact et encore plus solide qu’avant. Mon objectif reste le même, celui de tout mettre en oeuvre avec les différentes structures dont j’ai la charge en l’occurrence la 2AFESCI-RHDP ,pour faire gagner notre candidat Amadou GON COULIBALY au 1er tour des élections présidentielles de 2020. Merci du fond du coeur de votre soutien constant. Pour moi, l’aventure continue et DIEU est toujours au contrôle.», a conclu Adjara Sangaré.

Vous pouvez aussi aimer