Retrait CNI : André Silver Konan attaque l’ONECI

Carte Nationale d’Identité – les ivoiriens sont pour leur grande majorité toujours dans l’attente de leur carte nationale d’identité arrivée à expiration. A l’issue d’un conseil des ministres, le gouvernement avait décidé de proroger d’une durée d’un an les anciennes cartes nationales d’identité. Les opérations d’enrôlement pour les Nouvelles CNI avaient été lancées depuis le mois de février 2020. Concernant le retrait des nouvelles CNI, l’ONECI, organisme chargée de l’élaboration et de la distribution des cartes, accuse un retard, puisqu’un délai de 45 jours maximum avait été annoncé pour le retrait des Cni.

Les anciennes cartes nationales d’identité en Côte d’Ivoire ont été de nouveau prorogé jusqu’au 30 juin 2021 par le gouvernement, une annonce qui a été saluée par des millions d’ivoiriens dont les cartes sont arrivées à expiration depuis l’année dernière. Si les enrôlements pour la nouvelle CNI ont démarré depuis le mois de février, l’opération ne suscite pas un énorme engouement pour l’instant. La distribution des premières cartes, selon le délai communiqué par l’ONECI, était prévu pour fin avril. Mais il aura fallu attendre le mois de juin avant que l’Oneci ne se prononce sur la distribution des premières cartes nationales d’identité. Journaliste critique très suivi sur les réseaux sociaux, André Silver Konan a une nouvelle fois dénoncé l’incompétence de l’Oneci, organisme chargé de l’élaboration et la distribution des nouvelles cartes nationales d’identité.

«Cela fait deux semaines que les dirigeants de l’Oneci ont fait du spectacle à Bingerville, pour nous faire croire qu’ils allaient commencer à distribuer en masse, les Cartes nationales d’identité. Ils nous ont dit qu’on recevrait des SMS pour nous appeler à aller retirer nos CNI. Ni moi, ni ceux avec qui j’ai parlé depuis lors, n’ont reçu un quelconque SMS. On me sort deux ou trois photos de personnes ayant reçu leurs CNI des mains du DG Sitioni Kafana dont la compétence me semble douteuse sur ce dossier et on voudrait que je m’en contente. Mais enfin ! Je suis moi-même concerné et vous voulez me mentir encore sur ce coup-là ? Arrêtons de vouloir couvrir la médiocrité de gens qui sont chèrement payés avec notre propre argent, pour faire leur job et qui ne le font pas ou le font mal. Si les CNI étaient distribuées en masse, cela se saurait et on verrait les images envahir les statuts Facebook de nos chers activistes, réduits à nous inonder des mêmes deux ou trois images. On parle de CNI de millions d’Ivoiriens, pas de deux ou trois personnes. En 2018, la Présidence a communiqué sur l’enrôlement du premier citoyen, il est normal que, par parallélisme des formes, l’on nous indique si le Président Ouattara a reçu sa CNI ou non.», a indiqué le journaliste ivoirien André Silver Konan. A l’issue du conseil des ministres qui s’est tenu la semaine dernière, le gouvernement ivoirien a annoncé la prorogation de la date de validité des anciennes cartes nationales d’identité. Désormais, les anciennes cartes arrivées à expiration depuis l’année dernière, seront valables jusqu’au 30 juin 2021.

Aucune carte encore distribuée ?

«Sur la page de l’ONECI, je ne retrouve nulle part, une seule image indiquant un centre de retrait, à part le reportage arrangé avec la RTI. Sur le site Internet de l’Oneci, la page destinée à donner des informations sur le statut des CNI (un peu comme l’a fait la CEI avec le statut de l’inscription sur la liste électorale), marque erreur. Précisément « la page recherchée sera bientôt disponible » (voir capture ci-jointe). Vous avez bien lu : bientôt. Pour une opération lancée en février. Je ne suis pas de ceux qui se contentent de la propagande officielle destinée à nous distraire. Je suis Ivoirien, j’ai payé 5000 FCFA, j’ai le droit le plus absolu de réclamer ma CNI hic et nunc. Je répète : je n’ai pas encore vu de mes propres yeux, la couleur de la nouvelle CNI et je maintiens cette affirmation., poursuit le journaliste dans ses illustrations.

Vous pouvez aussi aimer