Télécommunications : l’ARTCI justifie le plafonnement des bonus à 100%

Publicités

Téléphonie mobile en Côte d’Ivoire – l’Autorité de régulation du marché des télécommunications en Côte d’Ivoire s’est attiré la foudre de plusieurs utilisateurs de réseaux mobiles, suite à une décision annonçant la fin des bonus onéreux accordés aux consommateurs. Par le passé, les opérateurs mobiles présents en côte d’Ivoire proposaient souvent lors des promotions des bonus allant jusqu’à 400%. Désormais, ces offres promotionnelles de folies sont limitées et plafonnées à seulement 100%.

La décision de l’ARTCI concernant les bonus offerts aux usagers des réseaux mobiles, suscite une grosse colère chez nombres d’ivoiriens. Les ivoiriens ont encore en souvenir les bonus de 300 voire 400% que certains opérateurs mobiles leur offraient sur des rechargements ou des transactions mobiles. Désormais, il ne sera plus possible de bénéficier de ces offres de folies. La raison, une décision de l’Autorité de régulation des télécommunications en Côte d’Ivoire, décision annonçant la fin des bonus de folie par les opérateurs. Désormais, les offres promotionnelles proposées par les opérateurs ne devront excéder les 100%. Comme il fallait s’y attendre, cette décision a suscité une vague de colère chez les ivoiriens. Au cœur des critiques, l’ARTCI a décidé de riposter en justifiant les raisons du plafonnement des bonus à 100% en Côte d’Ivoire. Mais ces explications ont du mal à convaincre certains sceptiques, notamment le journaliste ivoirien André Silver Konan.

En Côte d’Ivoire, la Haute Autorité chargée de réguler le marché des télécommunications est au centre des critiques depuis quelques jours. Dans un communiqué diffusé sur la toile, l’ARTCI a annoncé le plafonnement des bonus offerts par les opérateurs à 100%, une décision que l’instance de régulation n’a pas manqué de justifier, alors que certains ivoiriens dénoncent cette décision : «L’ARTCI a adopté la décision n° 2020-0599 du 9 septembre 2020, portant encadrement du marché de détail de la téléphonie mobile. Cette décision, en vigueur depuis le 1er janvier 2021 ,implique un certain nombre de dispositions dont le seul but est d’assainir la concurrence entre les opérateurs, assurer la protection des consommateurs et favoriser un développement pérenne du marché de la téléphonie mobile…les bonus à 200% voire 400% trahissent une tarification abusive des services en dehors des promotions qui ne profitent pas réellement aux consommateurs qui ne parviennent généralement pas à consommer les bonus accordés en raison des conditions d’utilisation trop courts induisant des pertes d’avantages pour les consommateurs», explique l’Artci. Mais ces explications ont visiblement jeté de l’huile sur le feu, puisque les utilisateurs des réseaux de téléphonie mobile continuent de dénoncer sur les réseaux sociaux cette décision de l’instance. Le journaliste André Silver Konan n’y est pas allé de main morte avec les responsables et décideurs de l’Artci.

La réaction à chaud de Silver Konan

«L’ARTCI se moque de vous et moi, elle nous prend vraiment pour de gros imbéciles qui n’ont pas mis les pieds à l’école et à qui il faut mentir, en vue de calmer la colère. Dans sa dernière déclaration signée « La direction générale » (quand on veut manipuler les consciences, on refuse de mettre son nom au bas des documents), elle fait croire que sa décision de mettre un terme aux bonus de 200 à 300% vise quatre choses. Un : une baisse des tarifs. Deux : une tarification plus transparente. Trois : une meilleure lisibilité sur les offres. Quatre : un usage effectif des bonus acquis. Question à Bilé Diéméléou (c’est bien lui le DG qui a eu peur de signer son propre communiqué) : depuis septembre, quelle est la baisse de tarif que vous avez notée chez les entreprises de téléphonie mobile et que nous, consommateurs n’avons pas sentie ? Arrêtez ça, vous n’avez pas affaire à des enfants de la maternelle. Montrez-nous, dans votre décision de septembre, la partie où vous exigiez aux entreprises de baisser leurs tarifs.», lance le journaliste ivoirien, en réponse au communiqué de justification de l’Autorité de régulation des télécommunications en Côte d’Ivoire.

Vous pouvez aussi aimer

Publicités
Boucles Créole bannière