Campagne 2021 de Cajou : le prix bord champs dévoilé

Noix de cajou – A l’issue du conseil des ministres qui s’est tenu cette semaine, le gouvernement ivoirien a communiqué sur le prix bord champ de la noix de cajou, pour la nouvelle campagne 2021 en Côte d’Ivoire. Bonne nouvelle pour les producteurs puisque le prix garanti est en hausse comparé à celui de la campagne précédente.

La commercialisation de la noix de cajou en Côte d’Ivoire est formellement encadrée par le gouvernement qui garantit un prix bord champ aux producteurs à l’ouverture de chaque nouvelle campagne. Pour la campagne 2019, le prix garanti aux producteurs s’établissait à 375 fcfs, un prix qui avait suscité une vive polémique. Pour la nouvelle campagne, le gouvernement a décidé d’offrir un prix beaucoup plus attractif aux producteurs. A l’issue du conseil des ministres, le gouvernement ivoirien a annoncé que le prix bord champs pour la commercialisation de la noix de cajou s’établissait à 400Fcfs. On note une hausse de 25f sur le prix pour la nouvelle campagne. Ce prix garanti est en hausse en dépit de la crise sanitaire de la Covid-19, une crise qui a considérablement affecté les acteurs de la filière.

«Le Conseil a adopté une communication relative au bilan 2020 et aux perspectives 2021 de la commercialisation de la noix de cajou. La campagne de commercialisation 2020 de la noix de cajou a été ouverte le 06 février 2020. Sur la base d’un prix CAF de référence de 1 300 USD/Tonne, le prix minimum bord champ a été fixé à 400 francs CFA/Kg, en hausse de 25 francs CFA/kg par rapport à 2019. Ce prix a été possible grâce à une réduction du DUS de 7% à 5% du prix CAF de référence. Malgré ces mesures qui incitaient à l’optimisme, la campagne a été fortement perturbée par les effets de la pandémie de la COVID-19.  Face à la tendance baissière des prix bord champ liée à la pandémie de la COVID-19, qui a entraîné une baisse du prix des amandes, le Gouvernement a apporté son appui à la filière à travers l’octroi : • d’une subvention de 100 F CFA puis de 200 F CFA/Kg pour maintenir le prix aux producteurs, soit un total de 34,209 Milliards de F CFA, qui a permis l’enlèvement de 264 985 tonnes de noix de cajou au prix minimum; • d’une subvention de 168 F CFA/kg pour aider à combler le déficit de compétitivité des transformateurs locaux, soit un total provisoire de 3,264 milliards de F CFA perçus par 11 transformateurs, qui ont produit et commercialisé 4 060 tonnes d’amandes, équivalant à 20 400 tonnes de noix brutes.», a indiqué le gouvernement ivoirien à l’issue du conseil des ministres qui s’est tenu cette semaine dans la capitale économique ivoirienne. Malgré la crise sanitaire, la commercialisation de la noix de cajou a connu une hausse l’année dernière, comparé à 2019 : «Ainsi, au terme de la campagne 2020, une production de 848 700 tonnes a été commercialisée contre 634 631 tonnes en 2019, soit une hausse de 33%.  Au total, au prix moyen bord champs de 350 F CFA/kg, ce sont 297 milliards de F CFA qui ont été distribués aux producteurs contre 238 milliards de F CFA en 2019.  Afin de consolider les acquis de la réforme, le Conseil a décidé notamment  de la poursuite du mécanisme de soutien aux acteurs nationaux pour renforcer leurs capacités de mobilisation de financement.», rapporte le porte-parole du gouvernement à l’issue du conseil des ministre.

Des mesures contre la fuite

«Aussi, pour la campagne 2021 de commercialisation des noix de cajou, qui s’ouvre le 05 février 2021, le Conseil des Ministres a approuvé le prix plancher obligatoire de 305 F CFA/kg aux producteurs, pour la noix de cajou bien séchée et bien triée, ne comportant aucune matière étrangère. Le Conseil a instruit les services en charge de la protection des frontières à l’effet de prendre toutes les mesures de lutte contre la fuite des noix par les frontières terrestres.», souligne le porte-parole du gouvernement.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer