in

Coupe de la ligue de Côte d’ivoire : qui dame capricieuse a-t-elle choisi cette année ?

La coupe de la ligue de Côte d’ivoire édition 2017 a connu son apothéose hier jeudi à l’occasion de la finale qui opposait l’Asi d’Abengourou au Stade d’Abidjan. La rencontre, plus qu’une simple question de prestige, engageait deux clubs qui veulent sauver leur saison avec ce trophée.

La coupe nationale de Côte d’ivoire a définitivement fait son choix jeudi 25 mai 2017 entre les deux prétendants que sont le Stade d’Abidjan et l’Asi d’Abengourou respectivement 8e et 11e actuels de la ligue 1. Pour ces deux clubs rasant les murs du maintien, l’occasion était belle de contenter les supporters.

La coupe de la Ligue une récente compétition

Créée sur le modèle européen, la coupe de la ligue ivoirienne oppose chaque saison que les clubs engagés en ligue 1 contrairement à la coupe nationale qui regroupe tous les clubs de la ligue 1 à la division régionale. Cette compétition qui a vu le jour lors de la saison 2013-2014 est à sa 4e édition. Les premiers sont successivement la SOA (Société Omnisports des Armées), le Stella Club d’Adjamé (Abidjan) et Moosou FC de Grand Bassam, l’ancienne capitale située à la périphérie d’Abidjan.

L’Asi d’Abengourou et le Stade d’Abidjan deux formations historiques de Côte d’ivoire

L’ASI D’Abengourou et le Stade d’Abidjan sont deux des plus glorieux clubs de Côte d’ivoire avec l’Asec d’Abidjan, l’Africa sport, le Stella d’Adjamé et le Sporting Club de Gagnoa entre autres. Cependant, bien qu’omniprésent et très engagé dans le football ivoirien dans les années 60, 70 et 80, l’Association Sportive de l’Indenié d’Abengourou qu’un trophée de vainqueur de la coupe nationale en 1988. A l’opposé le Stade d’Abidjan jouit d’un palmarès plus étoffé avec 5 championnats de Côte d’ivoire (1962, 1964, 1965, 1966, 1969), 5 coupes nationales (1971, 1976, 1984, 1994 et 2000) une coupe Felix Houphouët Boigny en 1985 qui opposent le vainqueur du championnat et celui de la coupe national. Sur le plan international le Stade a été vainqueur de la Ligue des champions CAF en 1966 et de 2 coupes de l’UFOA une compétition sous régionale en 1977 et 1999

Mais comme on dit en Côte d’ivoire « palmarès n’est pas gagné »…

Jeudi 25 mai 2017, au stade robert Champroux de Marcory d’Abidjan, l’Asi d’Abengourou et le Stade d’Abidjan se sont donné rendez-vous pour se disputer la coupe de la ligue. Comme c’est le cas maintenant depuis plus d’une décennie, les tribunes étaient presque vide, seulement quelques irréductibles esseulés par ci et par là. Après une pluie torrentielle qui s’est abattue sur la capitale dans la matinée, les 22 acteurs sont entrés sur le terrain l’air décidé.
Dès l’entame c’est la formation venue de l’Est de la Côte d’ivoire qui met le pied sur le ballon avec un certain entrain. La pression se fit vivace dès les premières minutes au point que l’abnégation finit par cueillir une équipe du stade encore échaudée. En effet, dès la 3e minute de jeu Mamadou Doumbia reprend vigoureusement de la tête un corner et parvient à loger la balle dans les filets des Yéyés au grand dam du portier Gbané sonné par la douche froide.

L’ASI D’Abengourou opte pour un jeu prudent après l’ouverture du score

A la manière des clubs de l’Afrique du nord après un but marqué sur un terrain étranger, les princes de l’Indenié de l’ASI se replient sur leurs bases. Dès cet instant, le Stade d’Abidjan est obligé de faire le jeu pour revenir dans la partie d’emblée et ensuite prendre l’avance. Charge donc est laissée aux bleu et rouge qui assiègent le royaume de l’ASI. A la 33 e minute, les Abidjanais croient avoir l’opportunité d’égaliser quand, Di Zan Bi le virevoltant fait du Tiehi Joël en se retournant et en frappant, mais le tir enrôlé finit sur la barre des poteaux de Sylla Mamadou le gardien de l’équipe d’Abengourou. Ensuite les Stadistes insisteront en vain jusqu’à la pause au grand soulagement des joueurs de l’ASI.

Une deuxième mi-temps sous le signe de la continuité pour les deux clubs

La deuxième période commence comme s’est terminée la première avec une domination des Yéyé qui se décideront à faire rentrer leur meilleur buteur Ouattara Ibrahim. Avec l’entrée de celui-ci le Stade continue de plus bel d’espérer à un retour providentiel tant l’ASI a définitivement opté pour la conservation de leur réalisation. Avec une défense et un jeu à l’italienne, l’ASI réussit à garder intact ses filets jusqu’au sifflet final, remportant ainsi la 4e édition de la coupe de la ligue.
Avec ce trophée, l’ASI d’Abengourou remporte son deuxième trophée national aux dépend des stadistes qui n’auront pas pu inscrire leur nom sur le trophée. L’ASI emporte donc les cinq millions de Franc CFA réservé au vainqueur et rentre à Abengourou avec la coupe.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Dj Arafat et Serge Beynaud : Les deux artistes plus que jamais comme chien et chat

10 meilleures université du Maroc

10 des meilleures universités marocaines : classement des écoles les plus recommandées au Maroc